10/07/2018 23:05
Le développement croissant des technologies de l’information et de la communication, notamment Internet, au cours des dernières décennies ont apporté de nombreux avantages, mais les intrusions informatiques répétées contre des infrastructures essentielles soulignent le besoin de renforcer la sécurité informatique.
>>Le virus CoinMiner se propage rapidement au Vietnam
>>Le monde de la cybersécurité se réunit à Lille après une série de piratages massifs

Le Vietnam se trouve à la 100e position dans le classement mondial de la cybersécurité.
Photo: CTV/CVN

Hors des habituelles attaques de déni de services et autres campagnes de phishing (principalement une escroquerie en ligne) et de spam épicées de malwares (logiciels malveillants), les menaces persistantes avancées (APT), attaques perfides menées contre des entreprises et des ressources ciblées, restent depuis 2010 parmi les plus dangeureuses.

Les cibles aussi s’élargissent, plus de 27% des attaques en APT visant notamment des organismes du gouvernement, et à des degrés divers, des organisations financières et bancaires, entreprises de télécommunications, selon le Département de la sécurité de l’information du ministère de l’Information et de la Communication.

Ces chiffres peuvent donner le tournis: le VNCERT - Équipe d’intervention d’urgence informatique du Vietnam, a fait état de 13.382 incidents cybersécuritaires au Vietnam en 2017, parmi lesquels 6.400 cas de malwares, 4.377 de défacement et 2.605 de phishing.

Jusqu’au 25 juin 2018, le système a enregistré 5.179 incidents, dont 1.122 attaques de phishing, 3.200 de défacement et 857 de malwares.

Dans le classement mondial de la cybersécurité, le Vietnam se trouve à la 100e position. Dans la région du Sud-Est asiatique, il est même en bas de l’échelle.

Les failles du système informatique augmentent à un rythme effréné de 300% par an, ce qui fait encourir au Vietnam des risques importants, alors que le pays entre de plain-pied dans la quatrième Révolution industrielle.

Le vice-ministre de l’Information et des Communications, Nguyên Thành Hung, a déclaré que pour faire face de manière proactive aux cyberattaques, de nombreuses unités chargées de la cybersécurité informatique s'étaient coordonnées avec le VNCERT pour organiser des exercices de lutte contre les cyberattaques.

Le Département de la sécurité de l’information du ministère de l’Information et de la Communication a organisé nombre d’exercices similaires dans des domaines clés tels que les transports, la santé, l’électricité comme ceux des entreprises et de la gestion financière.

VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vietnam - France: une coopération chaque jour plus florissante