13/04/2019 14:15
Les grandes entreprises vietnamiennes s’intéressent de plus en plus à investir capitaux et technologies dans d’importants projets de production ou de transformation des produits agricoles. Cela contribue à créer une nouvelle physionomie pour ce secteur.
>>Légumes bio: belle pousse à Quang Binh
>>Vers une agriculture durable

Dans une ferme de légumes bio de VinEco. Photo: Vingroup/CVN

De grands groupes nationaux tels que VinEco, PAN Group, Vinamit, Hoà Phat, THACO, Hoàng Anh Gia Lai, T&T, Thành Công (TTC), avec des projets de plusieurs centaines de millions de dollars, donnent une nouvelle physionomie à l’agriculture vietnamienne.

De nouveaux modèles

PAN Group a signé un mémorandum de coopération d’investissement de plus de
1.100 milliards de dôngs dans deux projets agricoles. Le premier est de construire un centre de production de riz et de maïs doté de technologies avancées pour fournir des variétés à haut rendement en faveur des paysans des hauts plateaux du Centre. Le deuxième constitue en la création d’établissements de culture, de transformation et de production de café. 

"La stratégie d’investissement durable de notre entreprise se base sur le principe de coopération avec les agriculteurs et la garantie de la qualité de leurs produits", a informé Nguyên Thi Trà My, directrice générale de PAN Group. "Nous avons des plans de coopération avec des paysans. Ce modèle a réussi avec plusieurs projets: floriculture pour l’exportation vers le Japon à Lâm Dông (hauts plateaux du Centre), zones de culture d’anacardiers bio à Binh Phuoc, rizière de haute qualité à Dông Thap, et élevage de crevettes pour l’exportation à Soc Trang (Sud)", a-t-elle ajouté.

"Après la signature d’une coopéra-tion stratégique avec la Société par ations Hoàng Anh Gia Lai (HAGL) en août 2018, Thaco a investi près de 10.000 milliards de dôngs pour assumer la responsabilité principale dans la restructuration de HAGL Agrico et passer du modèle de culture de l’hévéa à celui des fruits tropicaux", a déclaré Trân Ba Duong, président du conseil d’administration de la compagnie automobile Truong Hai (Thaco).

Dans la zone économique ouverte de Chu Lai (province de Quang Nam, Centre) et la région du Sud oriental, cette compagnie a investi dans deux zones industrielles, agricoles et sylvicoles. Elle servira de centre de recherche sur l’agriculture, les biotechnologies, les techniques de culture, d’entretien, de récolte, de conservation et de transformation. Elle se concentrera sur des arbres fruitiers et des plantes de haute valeur, et contribuera à créer une chaîne de valeur pour améliorer la qualité des produits tout en réduisant les coûts de production.

"Thaco cherche à développer la marque et le marché pour écouler fruits frais et produits transformés à partir de fruits. Cette année, elle devrait exporter environ 300.000 tonnes, avec un chiffre d’affaires prévisionnel de 250 millions de dollars", a souligné M. Duong. Le groupe T&T investira environ 3.300 milliards de dôngs dans l’agriculture à Quang Nam afin de construire une zone de culture de haute technologie, celle de soutien à la production, de formation des champs de fleurs et de légumes...

Il a coopéré avec des partenaires prestigieux dans l’agriculture high-tech du monde tels que P. Marom (Israël) et Enza Zaden (Pays-Bas). Il a également déployé des zones de matières premières au Nord-Ouest, à Lâm Dông et dans le delta du fleuve Rouge pour fournir des produits frais et à haut rendement. La compagnie la plus prospère est VinEco du groupe Vingroup. Après quatre ans, elle a construit un système de 15 fermes et a fourni au marché environ 200 espèces de légumes et fruits d’une production moyenne de 3.000 tonnes/mois.

Application de hautes technologies

Ces dernières années, la compagnie Vinamit, spécialisée dans la production de fruits séchés, demeure en première position dans l’application des technologies, notamment la biotechnologie. Concrètement, elle a continué à lancer de nouveaux produits bio. En particulier, la Chine a également fourni une certification organique à Vinamit. Ainsi, cette société a l’opportunité de pénétrer au marché chinois avec les produits frais et transformés.

Vinamit demeure en première position dans l’application des technologies, notamment la biotechnologie. Photo: CTV/CVN

"Depuis 2012, notre compagnie a versé environ 200 milliards de dôngs aux fermes et 150 milliards à la construction des usines et à l’importation de chaînes technologiques. Selon les prévisions, nous dépenserons 100 milliards cette année pour ces projets", a insisté Nguyên Lâm Viên, Pdg de Vinamit.

Selon Doan Gia Cuong, directeur général de la Compagnie de développement agricole Hoà Phat (relevant du groupe éponyme), la compagnie a beaucoup d’avantages dans l’agriculture high-tech. Elle vise à étendre l’envergure d’élevage, à étudier l’approfondissement de la chaîne d’approvisionnement en viande et à se renseigner sur les races de vaches de haute qualité pour l’élevage au Vietnam.

En 2018, elle a lancé un programme de coopération sur les aliments du bétail avec des experts australiens de premier rang, afin de veiller à ce que les vaches soient soignées conformément aux meilleures normes. Actuellement, la production de la viande de bœuf australienne représente 42% du marché national, ce qui fait de cette compagnie le premier fournisseur de cette viande au Vietnam avec les fermes d’élevage de bovins de boucherie de haute technologie dans les provinces de Thai Binh (Nord), Quang Binh (Centre) et Dông Nai (Sud).

Selon les experts, il est important de créer une chaîne de valeur dans la production agricole. En particulier, la participation des agriculteurs est nécessaire parce qu’ils sont fournisseurs principaux des produits. Par exemple, depuis 2016, les produits de lait de coco organique de la Société par actions d’import-export Betrimex (groupe TTC) ont été exporté vers 23 pays dont les marchés exigeants comme l’Amérique, l’Australie, l’Allemagne, la Belgique, la République de Corée...

En août 2018, la compagnie a décidé de lancer ce produit sur le marché afin de répondre à la demande nationale et mondiale. Betrimex a mis en œuvre un projet de 10.000 ha de noix de coco biologique à la norme américaine et européenne. Ce dernier permet d’apporter de la valeur ajoutée aux agriculteurs et d’augmenter la compétitivité des agroalimentaires vietnamiens...

L’État doit promouvoir une agriculture plus développée. Récemment, la Chine a demandé au Vietnam d’envoyer une liste des entreprises certifiées permettant de l’exportation via ce marché. Alors, les organes de gestion sont appelés à soutenir les entreprises en la matière pour répondre à la demande du marché.
 
Mai Huong/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les potentiels pour développer le théier à Hoàng Su Phi

La baie de Ha Long, l'une des attractions les plus populaires en Asie La baie de Ha Long dans la province septentrionale de Quang Ninh, est l'une des attractions les plus populaires en Asie, selon le journal quotidien de langue anglaise basé à Hong Kong, South China Morning Post (SCMP).