31/03/2020 07:19
Avec les évolutions compliquées de l’épidémie de COVID-19, les activités d’import-export des produits agricoles vietnamiens font face à de nombreuses difficultés. Des mesures ont donc été prises pour remédier à cette situation.

>>Quand les fruits remplacent farines de riz et de blé
>>Diversifier les marchés, un impératif pour les exportations

La pastèque est l’un des produits les plus exportés vers le marché chinois. 
Photo : Du Toan/VNA/CVN

Jusqu’à présent, l’exportation des produits agricoles vers le marché chinois montre des signes positifs. Concrètement, les portes-frontières de Huu Nghi, Tân Thanh et Côc Nam à Lang Son (Nord) ont rouvert depuis peu, permettant la reprise des activités d’import-export, qui avaient été suspendues en raison de l’épidémie de COVID-19. Le Vietnam a exporté 43 camions porte-conteneurs de fruits frais (pastèques, fruits du dragon, bananes et mangues) et importé 11 camions de produits agricoles en provenance de Chine (gingembre, oignons, pommes de terre, champignons frais...). Cependant, 110 conteneurs de fruits du dragon et de pastèques attendent toujours les formalités d’exportation.  

Signes positifs 

Selon l’Office des douanes de la gare ferroviaire internationale de Dông Dang, depuis le début du mois de février, plusieurs centaines de wagons transportant plus d’un millier de tonnes de fruits du dragon frais ont été exportées à titre expérimental vers la Chine. Il s’agit d’une nouvelle voie pour expédier rapidement les produits agricoles vietnamiens vers le marché voisin dans le contexte actuel d’évolution complexe de l’épidémie de COVID-19.

Le vice-président du Comité populaire de Lang Son, Nguyên Công Truong, a souligné la nécessité de faciliter le fret ferroviaire, en particulier des produits agricoles frais, face au ralentissement des activités d’import-export par voie terrestre.

"Le Service de l’industrie et du commerce de Lang Son, en coordination avec les organes concernés, continuera à adopter les solutions adéquates, accélérer le dédouanement des marchandises, créer les conditions favorables aux entreprises et contribuera à promouvoir l’exportation et la consommation des produits agricoles et aquatiques", a reconnu son directeur Phùng Quang Hôi.

Dans la province de Quang Ninh (Nord), l’Office des douanes de la ville de Mong Cai a mis en place quatre groupes de travail pour soutenir les activités d’import-export des marchandises. Le bureau du port ICD Thành Dat a créé de bonnes conditions aux entreprises pour faciliter les formalités douanières.

Depuis le 7 février, le Service des douanes de Mong Cai a comptabilisé 1.490 déclarations de 82 entreprises pour le dédouanement via le pont Bac Luân 2. Le chiffre d’affaires a atteint plus de cinq millions d’USD avec des fruits secs comme principale marchandise d’exportation. Fin février, le pont flottant temporaire Km 3+4 sur la rivière Ka Long a officiellement rouvert. Après le dédouanement, les organes compétents ont procédé à l’export de quatre camions de langoustes de cinq tonnes pour une valeur de 1,2 milliard de dôngs. Actuellement, les marchandises exportées en priorité sont les fruits, produits agricoles, fruits de mer frais, noix de cajou et amidon de tapioca.

D’après l’Office des douanes de la porte-frontière de Hoành Mô (district de Binh Liêu), depuis le 26 février, les marchés frontaliers de Hoành Mô (province de Quang Ninh, Vietnam) et de Dongzhong (Guangxi, Chine) ont repris officiellement leurs opérations de dédouanement après une suspension temporaire. Les marchandises dédouanées sont pour l’essentiel des fruits de mer ainsi que des produits agricoles et forestiers. Les deux parties développeront les exportations de chaque catégorie de produits en fonction de la situation empirique.

Mesures synchrones

Face aux évolutions complexes de l’épidémie de COVID-19, de nombreuses localités du pays appliquent des mesures pour accélérer l’exportation de leurs produits agricoles.

Un camion transportant des produits agricoles vietnamiens à la porte-frontière de  Huu Nghi, province de Lang Son (Nord).
Photo : Thai Thuân/VNA/CVN

Ces derniers temps, l’export de produits agricoles aux portes-frontières de Kim Thành (Lào Cai, Vietnam) et de Beishan (Hekou, Chine) a été suspendu, ce qui a affecté négativement la production et la vie des habitants. Face à cette situation, les services compétents du Vietnam et de Chine travaillent ensemble pour pallier aux difficultés et accélérer le dédouanement des marchandises aux frontières terrestres. Les deux parties partagent leurs informations concernant la distribution des fruits du dragon et de la pastèque.

La province de Lào Cai poursuit son travail avec les services compétents chinois pour faire ses recommandations à temps auprès des organisations et entreprises d’import-export, ainsi que préparer un plan de transport et l’export des marchandises de manière efficace et sécuritaire.

"À la porte-frontière de Kim Thành, depuis le Nouvel An lunaire 2020, près de 20.000 tonnes de marchandises, notamment des fruits du dragon, pastèques, jacquiers et bananes, ont été exportées vers la Chine. Le chiffre d’affaires d’import-export a atteint plus de 32 millions d’USD. Un chiffre qui devrait augmenter lors des prochains jours", a indiqué Nguyên Ngoc Khai, chef du Comité de gestion de la Zone économique frontalière de Lào Cai.

Plus tôt, les autorités de Mong Cai (province de Quang Ninh) et de sa ville voisine chinoise de Dongxing ont discuté des plans de reprise du commerce via la paire de portes-frontières de Mong Cai - Dongxing. La ville de Mong Cai s’associera aux organes compétents pour éliminer les goulets d’étranglement et soutenir les entreprises locales d’import-export. Elle cherchera également des mesures pour améliorer la capacité de manutention afin de réduire le temps d’attente pour les chauffeurs chinois au Vietnam. En outre, elle a étudié le marché afin de connecter les entreprises locales et préparer les produits pour l’export dès la reprise.

Ces derniers temps, les Services de l’industrie et du commerce des provinces, en coopération avec le Département d’import-export et le ministère de l’Industrie et du Commerce, mettent à jour continuellement la situation d’import-export aux portes-frontières et créent les conditions favorables à la mise en œuvre des réglementations sur la traçabilité. Ils ont aussi accéléré le dédouanement des marchandises, contribuant ainsi à résoudre la suspension de la circulation des camions transportant des produits agricoles par les portes-frontières.

Dans les années à venir, le ministère de l’Industrie et du Commerce collaborera avec les autres ministères et branches concernés pour continuer de promouvoir l’export et stimuler la consommation de marchandises, notamment des produits agricoles et aquatiques.
 
Mai Huong/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Le Vietnam accueille 3,73 millions de touristes étrangers en cinq mois Le nombre total de touristes étrangers venus au Vietnam entre janvier et mai a régressé de 48,8% par rapport à la même période de 2019, a fait savoir l’Office général des statistiques du Vietnam (GSO).