28/12/2018 00:50
L'atelier sur le thème "Développement du marché de nouveaux matériaux de construction respectueux de l'environnement" s'est tenu mercredi 26 décembre à Hô Chi Minh-Ville, en présence de plus de 100 représentants d’organisations de gestion étatiques et d'entreprises.
>>Près de 1.800 milliards de dôngs d'investissement pour des projets durables à Hô Chi Minh-Ville
>>Architecture verte, une question d’avenir

Atelier "Développement du marché des nouveaux matériaux de construction respectueux de l'environnement", le mercredi 26 décembre à Hô Chi Minh-Ville.

Cet événement était organisé par le Centre pour la promotion du commerce et de l’investissement de Hô Chi Minh Ville (ITPC), en collaboration avec le Service municipal de la construction et le Comité de gestion du projet "Améliorer la production et l'utilisation de briques non brûlées au Vietnam", ainsi que le ministère des Science et Technologies.

L'objectif de l'atelier était d’informer les agences de gestion, les organisations, les particuliers et le monde des affaires des nouveaux matériaux de construction respectueux de l'environnement, conformément à une orientation fixée par le gouvernement.

L'atelier visait également à promouvoir les activités de promotion du commerce et de développement du marché des nouveaux matériaux de construction. Parallèlement à l'atelier, le comité d'organisation avait également réservé un espace aux entreprises pour qu'elles exposent leurs technologies et produits avec notamment  les technologies de production moderne de la société Dai Dung spécialisée dans la fabrication de briques.

Selon Pham Thiêt Hoa, directeur d’ITPC, l’industrie des matériaux de construction a fait des progrès remarquables tant sur le plan qualitatif que quantitatif. Autrefois, le Vietnam devait importer presque tous les matériaux de construction. Aujourd’hui, il est exportateur de certains d’entre eux. Selon le Département général des douanes, les matériaux de construction vietnamiens ont été exportés en 2017 vers 120 pays et territoires, pour une valeur de plus de 1,67 milliard de dollars.

Selon Trân Ba Viêt, vice-président et secrétaire général de l’Association de béton du Vietnam, la qualité de production des nouveaux matériaux de construction du Vietnam, en particulier des briques non brûlées, se rapproche du niveau mondial. Actuellement, de nombreuses lignes de production utilisent les technologies les plus avancées. Cependant, la plupart des produits sont exportés et la consommation intérieure demeure très modeste.

Encourager l'utilisation des nouveaux matériaux

Exposition de nouveaux matériaux de construction en marge de l'atelier.

Selon M. Hoa, pour promouvoir l'utilisation généralisée de nouveaux types de matériaux de construction sur le marché intérieur, il est nécessaire de renforcer l’organisation d’ateliers consacrés à la promotion des produits, la coopération entre entreprises et l'expansion du réseau de distribution.

Ces dernières années, l’Assemblée nationale et le gouvernement ont adopté de nombreuses politiques visant à encourager la mise au point et l’utilisation de nouveaux matériaux de construction respectueux de l’environnement, tels que la Loi sur l'utilisation économique et efficace de l'énergie promulgué en 2010, Décret 24a /2016/ND-CP du gouvernement daté du 5 avril 2016; ou la Décision n°567/QD-TTg du Premier ministre datée du 28 avril 2010.

Parallèlement, le Fonds pour l’environnement mondial (FEM), par l’intermédiaire du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), a aidé le gouvernement vietnamien à mettre en œuvre le projet "Renforcement de la production et de l’utilisation de briques non brûlées au Vietnam", réalisé directement par le ministère des Sciences et Technologies, et de celui la Construction. L'objectif est de limiter les émissions de gaz à effet de serre en réduisant progressivement l'utilisation de combustibles fossiles et de glaise pour la fabrication de briques.

Selon les experts, l'application des sciences et technologies, l’investissement dans la production de nouveaux matériaux de construction aident à économiser les ressources minérales et l'énergie, à réduire les émissions de gaz à effet de serre, à renforcer l'efficacité énergétique et à développer le secteur de la construction verte, en accord avec les objectifs nationaux de développement urbain durable et d’adaptation aux changements climatiques.

Texte et photos: Trung Khánh/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’histoire de l’ao dài a son musée privé

ASEAN: la connexion des patrimoines régionaux à l’ère numérique au cœur d’une conférence L’ASEAN est célèbre pour ses nombreux patrimoines naturels et culturels qui sont devenus des destinations attrayantes au niveau mondial. Dans le contexte de développement technologique rapide, la connectivité et la promotion des valeurs patrimoniales dans la région poseront les bases d’un développement durable du tourisme.