03/10/2017 18:08
Dans le but de promouvoir la coopération de commerce et d’investissement entre le Vietnam et les États-Unis, le ministère vietnamien de l’Industrie et du Commerce a récemment collaboré avec l’ambassade du Vietnam aux États-Unis et la Chambre du Commerce des États-Unis pour organiser à Chicago une conférence avec la participation de 150 entreprises des deux pays.
>>Les États-Unis acceptent d’importer la pomme de lait vietnamienne
>>Une croissance de 9% prévue pour les exportations textiles en 2017

Les entreprises vietnamiennes et américaines discutent des opportunités de coopération.
Photo : baocongthuong.com.vn

Les entreprises vietnamiennes participantes étaient pour la plupart celles qui se lancent dans les domaines à fort potentiel de coopération avec les États-Unis, comme par exemple le textile-habillement, l’aquaculture, la fabrication des meubles en bois et les technologies de l’information.

Selon un responsable du département de la promotion commerciale (relevant du ministère vietnamien de l’Industrie et du Commerce), la conférence avait pour objectif de contribuer à concrétiser les résultats importants de la visite officielle aux États-Unis du Premier ministre vietnamien Nguyên Xuân Phuc en mai 2017. À l’heure actuelle, les relations économiques bilatérales sont en plein épanouissement, a-t-il remarqué. Les États-Unis est en effet le deuxième partenaire commercial, le premier marché importateur et le neuvième pays investisseur du Vietnam.

Marc Mealy, vice-président du Conseil d’affaires États-Unis - ASEAN, a affirmé que les deux pays possédaient un grand potentiel de coopération économique et que les autorités des deux pays accordaient une grande importance à ce que le potentiel soit bien exploité. Selon lui, le fait que le président américain Donald Trump tente de participer au sommet du Forum de coopération économique Asie-Pacifique (APEC) qui aura lieu en novembre prochain au Vietnam constitue une action importante qui manifeste que les États-Unis s’intéressent au marché vietnamien et que ce dernier a une position considérable en Asie.

Le ministre conseiller de l’ambassade vietnamienne Dào Trân Nhân a fait savoir : « Lors de la récente visite du Premier ministre Nguyên Xuân Phuc aux États-Unis, les entreprises vietnamiennes et américaines ont signé 19 contrats d’une valeur totale de 12 milliards de dollars dans bien des domaines. Selon quelques prévisions, voire en absence de l'accord de partenariat transpacifique TPP, les échanges commerciaux bilatéraux pourraient, en 2020, atteindre 57 milliards de dollars et les exportations américaines vers le Vietnam pourraient doubler ».

De côté des entreprises américaines, James White, responsable du groupe Abbott, a estimé que l’économie vietnamienne était sur la bonne voie et que la conférence a ouvert de nouvelles opportunités de partenariat entre les entreprises.

Particulièrement, selon un récent sondage, l'Administration américaine considère que le Vietnam est un pays prometteur pour signer un accord de libre-échange bilatéral, a révélé John Goyer, de la chambre du Commerce des États-Unis.

À la suite de la conférence, les entreprises ont eu des rencontres directes pour prospecter des opportunités de partenariat.

La conférence était une activité inscrite dans le cadre du Programme national de promotion du commerce de 2017 du Vietnam. Précédemment, le Département de la promotion commerciale et le Consulat général du Vietnam à San Francisco ont organisé avec succès le 20 septembre un forum d’entreprises vietnamo-américaines réunissant environ 200 entreprises et associations.

NDEL/VNA/CVN 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Ressusciter les estampes populaires de Kim Hoàng

Les vestiges de la citadelle de Thanh Chiêm à Quang Nam La citadelle de Thanh Chiêm est située à Diên Phuong, dans la province centrale de Quang Nam. Vestige historique national, elle était, sous la dynastie des Nguyên (1802-1945), considérée comme la capitale satellite de Huê et le centre politique, militaire, économique et culturel du Sud. Aujourd’hui, l’édifice est en ruine mais les autorités ont décidé de faire de Thanh Chiêm une nouvelle destination touristique.