23/11/2018 12:11
Ces dernières années, les touristes à Hô Chi Minh-Ville peuvent non seulement contempler des ouvrages architecturaux et chercher à comprendre la culture locale, mais également expérimenter et participer aux activités agricoles. Le développement du tourisme agricole est une nouvelle approche de Hô Chi Minh-Ville, mais il doit encore faire face à des difficultés.
>>Des paysans de la commune d’An Phu changent leur vie grâce au tourisme
>>L’agritourisme intégré, une tendance du développement durable

Des touristes fascinés par les champs de légumes verts plantés par des agriculteurs hospitaliers. Photo: Hoàng Phuong/CVN

D’une superficie totale de 20 ha, la ferme verte située dans le district de Cu Chi est une nouvelle attraction touristique de la ville. Elle accueille de nombreux touristes chaque jour, la plupart d’entre eux sont des jeunes.

Nguyên Truc Phuong, un visiteur a partagé: "C’est la première fois que j’apprends à planter et à récolter des champignons. Je trouve ce modèle très utile, tant pour les enfants que pour les adultes". Phan Thi Dô Quyên, un visiteur a dit: "Visiter cette ferme est considéré comme un moyen de se rapprocher de la nature. Je constate qu’il existe de nombreux espaces en banlieue qui peuvent être exploités pour créer davantage de modèles comme celui-ci pour attirer les touristes."

Récemment, le parc agricole des hautes technologies de Hô Chi Minh-Ville a organisé des visites, permettant aux touristes de découvrir de nouveaux modèles agricoles. Ce programme devrait attirer, d’ici 2020, environ 50.000 personnes. Les trois quarts de la superficie des cinq arrondissements et districts en banlieue de Hô Chi Minh-Ville sont principalement consacrés à la production agricole. En tirer profit est une nouvelle approche pour développer le tourisme. Cependant, en raison du manque de connexion avec le secteur traditionnel , le tourisme agricole n’est pas exploité efficacement.

Selon Ngô Quôc Trung, directeur de la société Fresh Mekong, les touristes étrangers doivent chercher eux-mêmes des moyens et logements pour visiter notre ferme. Il sera plus facile de stimuler le tourisme si un circuit est organisé pour ce site.

Nguyên Thi Hông Châu du Parc de la Ferme verte dans le district de Cu Chi, Hô Chi Minh-Ville a estimé que peu d'étrangers connaissait ma ferme. "J'espère que de nombreux touristes étrangers viendront la voir."

La ville devrait accorder plus d’attention à choisir de produits touristiques agricoles typiques et à élaborer de politiques visant à encourager la participation des populations locales à ce modèle touristique.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Capturer de beaux moments avec les marguerites Daisy de Hanoï Entre la mi-novembre et la mi-décembre, quand Hanoï ressent les premiers vents hivernaux, c’est la pleine saison des marguerites Daisy (Astéracées). En cette période, ce serait une faute de goût de ne pas acheter un bouquet. Mais pour une expérience plus romantique, rien ne vaut une balade dans un champ de fleurs en banlieue.