26/11/2020 22:56
Le ministère vietnamien de la Défense et le Programme des Nations unies pour le Développement (PNUD) au Vietnam ont organisé jeudi 25 novembre une conférence virtuelle sur le rôle des femmes et le combat contre l’épidémie de COVID-19 dans les opérations onusiennes de maintien de la paix.

>>Le Sommet des femmes leaders de l’ASEAN
>>Le Sommet des femmes leaders de l’ASEAN incite les femmes à prouver leur rôle
>>Le Vietnam appelle à la solidarité entre les femmes d’affaires de l’ASEAN
 

Le général de corps d’armée Hoàng Xuân Chiên (droite) et le Coordonnateur résident des Nations unies et représentant résident du PNUD au Vietnam, Kamal Malhotra, co-président la conférence.
Photo: VNA

Le général de corps d’armée Hoàng Xuân Chiên, vice-ministre de la Défense, et le Coordonnateur résident des Nations unies et représentant résident du PNUD au Vietnam, Kamal Malhotra, ont co-présidé cette conférence.

Entrant dans le cadre du 20e anniversaire de la Résolution 1325 du Conseil de sécurité de l’ONU sur les femmes, la paix et la sécurité, la conférence visait à réaffirmer le ferme engagement du Vietnam envers les questions autour des femmes, de la paix et de la sécurité, ainsi que la participation aux opérations de maintien de la paix de l’ONU. Elle démontrait le rôle actif du Vietnam qui assume cette année le poste de membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU et la présidence de l'ASEAN.

Elle a été l'occasion de renforcer l'échange d'expériences entre les pays sur le rôle des femmes et la réponse à l'épidémie de COVID-19 ; de renforcer la coopération entre les pays ; de promouvoir le rôle et la position du Vietnam dans la région et dans le monde pour les opérations onusiennes de maintien de la paix, la prévention et la lutte contre le coronavirus.

 

Actuellement, dix officiers féminins de l’armée vietnamienne ont servi dans l'hôpital de campagne de niveau 2 au Soudan du Sud.
Photo : Xuân Khu/VNA/CVN


Dans son discours, le général de corps d’armée Hoàng Xuân Chiên a souligné que les membres de l’ONU, les pays d'Asie du Sud-Est en particulier, faisaient des efforts pour accroître durablement la participation des femmes aux forces de maintien de la paix de l’ONU.

Ces cinq dernières années, le nombre total et le taux de femmes des pays d’Asie du Sud-Est aux forces de maintien de la paix ont augmenté. L'Indonésie, le Cambodge et la Malaisie comptent actuellement le plus grand nombre de femmes à ces forces parmi les pays de la région, tandis que le Vietnam et le Cambodge font de gros efforts compte tenu de l’augmentation relative de la participation des militaires féminins, a-t-il précisé.

Depuis 2014, le Vietnam envoie des officiers de l’armée à des missions de maintien de la paix de l’ONU. La première femme officier vietnamienne est arrivée au Soudan du Sud en 2018, a indiqué le vice-ministre.

Le Vietnam compte actuellement 10 officiers féminins de l’armée dans son hôpital de campagne de niveau 2 au Soudan du Sud et le ministère vietnamien de la Défense continuera de promouvoir la participation des femmes aux forces de maintien de la paix de l’ONU, a-t-il souligné.


VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Hông Mi, l'alcool qui fait la fierté de Bac Hà

COVID-19 : la stratégie de Hanoï pour relancer le tourisme en 2021 Comment sauver le tourisme suite à la crise sanitaire ? Hanoï et ses acteurs touristiques ont déjà préparé un plan de relance pour 2021. Le cap est clairement fixé : le marché intérieur !