22/09/2018 07:19
Le Vietnam et le Japon doivent rendre plus efficace leur partenariat stratégique approfondi pour la paix et la prospérité en Asie, selon Nguyên Xuân Thang, secrétaire du Comité central (CC), président du Conseil de théorie du CC du Parti communiste du Vietnam lors d’un séminaire international organisé vendredi 21 septembre à Hanoï.
>>Hô Chi Minh-Ville a un rôle important dans les relations Vietnam - Japon
>>Un responsable japonais salue les perspectives des liens Vietnam - Japon

Le séminaire ''Développement des relations Vietnam - Japon: histoire et opportunités'' le 21 septembre à Hanoï. Photo: QDND/CVN

Intitulé ''Développement des relations Vietnam - Japon: histoire et opportunités'' le séminaire a été organisé par l'Académie nationale de politique Hô Chi Minh, en collaboration de l’ambassade du Japon au Vietnam.

Nguyên Xuân Thang qui est aussi directeur de l'Académie nationale de politique Hô Chi Minh a souligné la nécessité d’intensifier la coopération bilatérale dans l’économie pour que les deux pays s’intègrent au mieux  à l’économie régionale et à la 4e révolution industrielle.

''Le Japon et le Vietnam doivent jouer le rôle d’une locomotive dans l’accélération de la mise en œuvre de l'Accord global et progressif de partenariat transpacifique (CPTPP) et des négociations sur le Partenariat économique intégral régional (RCEP) ainsi que dans la création d’une zone économique libre et ouverte en Océan indienne – Pacifique'' a-t-il ajouté.

Il a suggéré d’intensifier la coopération entre les gouvernements, localités, secteurs et entreprises des deux pays, notamment dans les industries à haute productivité ou appliquant de hautes technologies afin d’atteindre l’objectif de redoubler les échanges commerciaux bilatéraux d’ici 2020 par rapport à l’année 2014.

Il a également recommandé d’améliorer l’efficacité de la coopération bilatérale dans la défense, la sécurité, la sûreté de de navigation maritime, le règlement des questions de sécurité non traditionnelles…

Selon le prof-docteur Nguyên Xuân Thang, dans le contexte de la 4e révolution industrielle, le Vietnam doit profiter les assistances technologiques du Japon et étudier les expériences japonaises en matière d’édification de la société 5.0.

S’exprimant lors de ce colloque, l’ambassadeur Umeda Kunio a souligné que les relations actuelles Vietnam – Japon étaient entrées dans la meilleure période de développement et que ces liens étaient fondés sur la confiance mutuelle.

Les deux pays partagent de nombreux intérêts stratégiques. Dans le contexte de l’évolution complexe de l’ordre mondial, le renforcement de la coopération entre les deux pays devient de plus en plus important, a-t-il affirmé.

Les délégués ont tenu en haute estime le développement heureux des relations d’amitié Vietnam – Japon au cours de ces 45 années dernières. À partir du partenariat fiable, stable et durable, les deux parties ont porté leurs relations au niveau du partenaire stratégique pour la paix et la prospérité en Asie, lesquelles sont désormais le partenariat stratégique approfondi pour la paix et la prospérité en Asie.

Le pont de Nhât Tân à Hanoï, un ouvrage bénéficiaire des APD japonaises.
Photo: Huy Hùng/VNA/CVN

Au cours des 45 dernières années, l'amitié entre le Japon et le Vietnam n’a cessé de se développer et leur coopération économique était toujours la première priorité et un grand succès des liens entre les deux pays. En 2017, les échanges commerciaux bilatéraux ont atteint plus de 33,48 milliards de dollars. Ce chiffre s’est élevé à 8,7 milliards au premier trimestre de cette année, soit une hausse de 16% sur un an.

Le Japon est le quatrième partenaire commercial du Vietnam. L’année dernière, le fonds d'investissements japonais versé au Vietnam aatteint un record de 9,1 milliards de dollars, faisant du Japon le premier investisseur du pays. Au premier trimestre de cette année, le Japon compte près de 3.700 projets d’investissement en cours au Vietnam avec un fonds inscrit d’environ 50 milliards de dollars. Actuellement, plus de 2.500 entreprises japonaises, essentiellement de grands groupes, sont déjà présentes au Vietnam. Le Japon est également le premier membre du G7 à reconnaître statut de l'économie de marché au Vietnam.

Les échanges culturels et entre habitants des deux pays ont été fortement consolidés. Le nombre d’étudiants et de stagiaires vietnamiens au Japon et le nombre d’étudiants japonais au Vietnam ont augmenté rapidement ces dernières années.

Dans le domaine de la sécurité et la défense, Hanoï et Tokyo ont obtenu d’importants résultats s’agissant de la coopération dans la lutte contre la criminalité transnationale et la garantie de la sécurité et la sûreté en mer.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’ancien ambassadeur de France et son amour spécial pour Hanoï

Bà Ria-Vung Tàu mise sur ses fêtes pour séduire plus Depuis 300 ans, la station balnéaire de Bà Ria-Vung Tàu occupe une place particulière dans le Sud du Vietnam. Dotée de paysages naturels exceptionnels et d’un riche patrimoine culturel et historique, le tourisme est un secteur économique majeur de cette province.