22/06/2018 21:27
De nombreuses activités de promotion des produits agricoles vietnamiens sur le marché japonais sont organisées cette année, contribuant ainsi à la réalisation du plan quinquennal 2016-2020 s'agissant du secteur agricole.
>>Vers une croissance annuelle de 15-20% des exportations
>>Exportation: priorité aux produits compétitifs

Des pitayas de Tiên Giang répondent aux normes de VietGAP et GlobalGAP.
Photo : Minh Tri/VNA/CVN

Les besoins de consommation dans les pays émergents et dans certains pays avancés donnent l’opportunité au Vietnam d’accélérer les exportations de ses produits agricoles. En effet, les principaux marchés porteurs, comme le Japon ou les Émirats arabes unis, continuent à importer toujours plus de produits agricoles venant du Vietnam (respectivement en croissance de 66,1% et 58% sur un an).

Selon Ta Duc Minh, conseiller commercial, représentant en chef du Service commercial de l’ambassade du Vietnam au Japon, les fruits du Vietnam sont plutôt bien appréciés par les consommateurs japonais car ils répondent aux standards du pays et font déjà partie des habitudes alimentaires des Japonais. D’autre part, les entreprises des deux pays partagent une confiance mutuelle dans leurs relations de partenariat.

Le Vietnam exporte trois fruits au Japon : la pitaya, la mangue et la banane. En 2017, le Vietnam a expédié vers le pays du soleil levant 2.500-3.000 tonnes de bananes, et plus de 1.500 tonnes de pitayas, a-t-il ajouté.

Selon les entreprises japonaises concernées, les fruits vietnamiens sont bien accueillis par les Nippons.

Hidekatsu Ishikawa, directeur de la compagnie VIENT Co. Ltd a estimé: "Il faut seulement six jours pour transporter les fruits du Vietnam au Japon, alors ils restent frais malgré le périple. C’est un avantage. Dans le futur, ma compagnie souhaite exporter davantage de fruits vietnamiens vers le Japon pour que la population du pays du Soleil levant fasse goûter ces bons produits."

Le café, un produit d’exportation phare

Séchage des graines de caféier dans la province de Dak Lak (hauts plateaux du Centre).
Photo : Duong Giang/VNA/CVN

Chaque année, la compagnie VIENT Co. Ltd importe environ 200 conteneurs de fruits du Vietnam pour une valeur de 5 millions de yens, équivalent à 4,6 millions de dollars. Outre les fruits, le café est un autre produit agricole vietnamien phare.

"Les Japonais boivent beaucoup de café, dont celui du Vietnam, raison pour laquelle je souhaite leur présenter davantage de marques", a dit Lê Hoàng Diêp Thao, représentante de Trung Nguyên International.

Cependant, les exportations des produits agricoles du Vietnam au Japon rencontrent des difficultés.

Selon Mme Thao, la commercialisation du café vietnamien sur le marché japonais est très difficile. Elle souhaite recevoir davantage d’assistance, notamment en termes de formalités douanières, pour l’introduction plus facile du café vietnamien sur le marché japonais.

Partageant le même avis que Mme Thao, Hidekatsu Ishikawa a souligné que la distance entre le lieu de culture des fruits et le port était très longue parcours et la conservation des produits surgelés laissait à désirer à cause du manque d’entrepôts. Tout cela affecte les recettes des exportations de fruits vietnamiens au Japon.

Le Service commercial du Vietnam au Japon projette de présenter d’autres produits agricoles au Japon comme le litchi, le longane, le ramboutan et le mangoustan. Les négociations entre les deux pays sont en cours.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Lâm Dông crée une percée dans son agritourisme Ces dernières années, l’agrotourisme a pris son envol dans la province de Lâm Dông, au Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre). Un type de tourisme lié étroitement à l’agriculture high-tech.