13/04/2021 17:05
La République de Corée a annoncé mardi 13 avril sa décision de prolonger d'un an la période de séjour d'environ 115.000 travailleurs migrants étrangers, y compris ceux du Vietnam, dans le but de remédier aux pénuries de main-d'œuvre à petites entreprises et dans les secteurs de l’agriculture et de la pêche.

>>Le Vietnam vise à envoyer 90.000 travailleurs à l'étranger cette année
>>Nouvelles règles sur les travailleurs étrangers au Vietnam
 

Les travailleurs vietnamiens en R.de Corée titulaires de visa E-9 éligibles à la mesure spéciale seraient tous autorisés à prolonger leur séjour.
Photo : VNA/CVN


La prolongation temporaire du séjour s'appliquera aux titulaires de visa d'emploi non professionnel E-9 et de visa de visite H-2, dont la période de séjour et de travail en République de Corée expirera entre le 13 avril et le 31 décembre.

La mesure extraordinaire serait mise en œuvre en tenant compte des restrictions de voyage liées au COVID-19 auxquelles sont confrontés les travailleurs migrants et des pénuries de main-d'œuvre dans les entreprises industrielles, agricoles et de pêche nationales.

Les ministères sud-coréens du Travail et de la Justice ont déclaré que 62.239 titulaires de visa E-9 éligibles à la mesure spéciale seraient tous autorisés à prolonger leur séjour et leurs activités professionnelles d’un an. Pour le cas de 52.357 titulaires de visa H-2 éligibles, il est nécessaire de confirmer s'ils sont légalement employés ou non avant la prolongation du séjour, ont-ils déclaré, notant qu'un maximum de 114.596 étrangers peuvent bénéficier de la mesure.

En 2020, le nombre de porteurs du visa E-9 a été de 6.688, représentant seulement 13% des 51.365 bénéficiaires de 2019, tandis que celui des personnes possédant le visa H-2 s'est élevé à 6.044, soit 9,5% des 63.339 de l'année précédente.


VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’art au cœur du développement urbain de Hanoi