07/06/2021 16:49
Le réseau d'autoroutes favorise le développement des banlieues. Des centaines d'hectares y sont la cible des investisseurs.
>>L’immobilier de Long An en plein boom
>>Le marché immobilier effervescent de Binh Duong
>>Marché de l'immobilier de bureaux : des changements pour s'adapter

Le projet Novaworld Phan Thiêt.

C’est le cas de la province de Dông Nai où Novaland, Nam Long a récemment déployé de vastes projets à Nhon Trach. De même, un certain nombre de groupes envisagent d'investir dans de grands projets de la province de Binh Duong. À Hô Chi Minh-Ville, Vinhomes déploie un complexe immobilier dans le 9e arrondissement et dans le sud et le groupe GS (Corée du Sud) investit dans le district de Nha Bè. Dans un avenir proche, le district de Cân Gio pourrait connaître le même essor.

Selon JLL Vietnam, les projets de grande envergure répondent souvent au concept de "l’urbain dans l’urbain" ou d’"Immobilier intégré". Les complexes immobiliers sont similaires à une petite ville et intègrent de nombreuses fonctions telles que les logements, les commerces, l'éducation, le divertissement et de nombreux autres services publics. En 2021, le marché connaît des changements drastiques par rapport à 2020, impliqués par cette tendance à former de nouveaux centres urbains.

Pour les investisseurs, le développement de tels projets commence généralement par des projets d'appartements puis par des segments plus exigeants en proposant des logements de faible hauteur et/ou des villas haut de gamme pour enfin devenir un développeur urbain avec des projets de centaines d'hectares ou plus.

Le développement des projets d’"immobilier intégré" dans les banlieues satisfait le besoin de logements de la population. Dans les métropoles du monde comme Londres par exemple, les prix des logements du centre-ville sont inaccessibles à la majorité de la population qui est contrainte de vivre en banlieue et de se déplacer en transports en commun.

Actuellement, d'importants projets de circulation tels que les rocades 2, 3 et 4, les autoroutes, les routes fluviales et les ponts artériels sont en cours de financements et la construction de routes dans les zones urbaines et suburbaines facilitera les déplacements. Mais les investisseurs eux-mêmes doivent prêter attention au développement des infrastructures à l'intérieur et à l'extérieur de leurs projets pour fluidifier les déplacements  des résidents qu’ils soient en voiture privée ou en transport en commun.

Selon Matthew Powell, directeur de Savills Hanoï, dans la tendance actuelle du développement de grands projets d’immobilier intégré, les investisseurs doivent accorder plus d'attention au plan de développement global avec un plan méthodique pour les services publics, les logements et les commerces ainsi que les écoles, les hôpitaux et les centres commerciaux afin de créer un environnement de vie confortable pour les résidents.

Actuellement, le marché accorde aussi beaucoup d'attention à l’écologie et tout ce qui concerne la santé, le cadre de vie, la qualité de l'air et la commodité des transports. Par conséquent, les investisseurs doivent créer un cadre de vie différent pour la réussite de leurs nouveaux projets. Mais outre les efforts de l'investisseur, celle-ci dépend aussi de l'exploitation et de la gestion des biens immobiliers.

"La gestion immobilière est une activité très importante pour conduire à la valeur ajoutée du bien. Dans la tendance de fort développement du marché du logement au Vietnam, les investisseurs doivent porter une attention particulière à la gestion de l'exploitation, la considérant comme une valeur ajoutée pour le projet", a conclu Matthew Powell.

Texte et photo : Minh Thu/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

L'île de Phu Quôc accueillera-t-elle des visiteurs étrangers à partir d'octobre ? Le secteur touristique consulte actuellement ministères et services concernés à propos du processus et plan pilote pour l'accueil des voyageurs internationaux sur l'île de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), pendant six mois, à partir d'octobre prochain.