23/01/2018 18:34
Le nombre d’enfants vietnamiens non scolarisés de 5 à 14 ans s’est réduit de manière significative, et la plus forte diminution concerne les enfants d'âge préscolaire (moins de cinq ans), selon le "Rapport 2016 sur les enfants hors l’école: résultats de recherches du Vietnam" publié le 23 janvier par le ministère de l'Éducation et de la Formation et l'UNICEF.
>>La réforme et l’amélioration de la qualité de l’éducation préscolaire au Vietnam
>>L'éducation bilingue, clé de l'intégration des minorités ethniques

Le taux d’enfants non scolarisés de moins de 5 ans, qui était de 6,7% en 2014 (environ 99.200 enfants) a diminué de moitié par rapport à 2009 (12,2%).
Photo : VNA/CVN


"Le Vietnam a réalisé des progrès significatifs dans la généralisation de l'éducation au primaire et au collège et  a atteint les Objectifs du millénaire pour le développement  (OMD) dans l'éducation. Le pays s'est engagé à des objectifs de développement durable dans l'éducation. Ce rapport aidera à améliorer les politiques, la législation et la gestion de l'éducation pour surmonter les obstacles et assurer que le droit à l'éducation soit appliqué pour tous les enfants", a indiqué la vice-ministre de l'Éducation et de la Formation, Nguyên Thi Nghia.

De bons résultats

Cette étude se concentre sur la non-scolarisation entre 5 et 14 ans. Les enfants fréquentent l'école primaire et le collège mais ils risquent ensuite de décrocher. Le rapport analyse aussi des barrières et des goulets d'étranglement auxquels se heurtent ces mêmes enfants et de leurs parents.

Selon le rapport, le taux d’enfants non scolarisés de moins de 5 ans, qui était de 6,7% en 2014 (environ 99.200 enfants) a diminué de moitié par rapport à 2009 (12,2%). Le taux d’enfants de 6 à 10 ans en 2014, de 2,5% (180.500 enfants), a aussi baissé de près de moitié par rapport à 2009 (4%). Celui de 11 à 14 ans, de 8,1% (543.700 enfants), a baissé d’un tiers (en 2009).

En outre, le taux d’enfants des minorités ethniques qui n'ont jamais fréquenté l'école ou qui ont abandonné leurs études (appelés enfants non scolarisés) en 2014 était nettement inférieur à celui de 2009. Les ethnies minoritaires Khmers et H’Mông ont enregistré des progrès significatifs ces cinq dernières années mais elles ont toujours le taux le plus élevé de déscolarisation parmi les ethnies minoritaires vietnamiennes.

L’UNICEF s’engage à aider le Vietnam à venir en aide aux enfants les plus vulnérables. Photo : Hà My/VNA/CVN

L'étude a également montré une grande disparité du taux de déscolarisation entre les enfants des familles les plus pauvres et de celles les plus riches, et cette différence s’accroit après le lycée.

Pour les enfants de 5 ans, le taux d'enfants non scolarisés issus des familles les plus pauvres est 3 fois supérieur à celui de celles les plus riches. Cette différence est 5,5 fois plus élevée pour les enfants en âge de fréquenter l'école primaire et 10 fois plus élevée au collège. Les enfants des écoles primaires et des collèges dans les zones rurales sont plus défavorisés que ceux des zones urbaines.

«Compte tenu des disparités qui subsistent, j'encourage vivement le ministère de l'Éducation et de la Formation, les Services provinciaux de l'éducation et de la formation, les organismes concernés et les partenaires au développement durable à utiliser au mieux ces données précieuses. Des actions et pratiques améliorées dans la gestion des finances publiques dans l'éducation, par exemple pour réduire les frais de l'éducation et d'autres obstacles, contribuent à accélérer l'accès à l'éducation des enfants défavorisés", a souligné Yoshimi Nishino, représentante adjointe par intérim de l’UNICEF.

Ce rapport analyse la situation selon l'âge, le sexe, l'origine ethnique, la résidence urbaine ou rurale, les régions. Il fournit une analyse au niveau national, mais avec une étude plus approfondie dans six provinces et villes comprenant Lào Cai (Nord), Ninh Thuân (Centre), Kon Tum (hauts plateaux du Centre), Dông Thap, An Giang (delta du Mékong) et Hô Chi Minh-Ville.

Thuy Hà/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La collection unique de statues de buffles du peintre-artisan Nguyên Tân Phat

Quang Nam pourrait devenir la première localité du pays à appliquer le passeport vaccinal La province de Quang Nam au Centre a adressé au ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme une note officielle demandant la permission d’appliquer le passeport vaccinal. C’est ce qu’a fait savoir dimanche 18 avril Lê Tri Thanh, président du Comité populaire provincial. Si la demande est ratifiée, Quang Nam deviendra la première localité du pays à appliquer à titre expérimental le passeport vaccinal.