29/07/2020 15:50
Le chiffre d'affaires à l'export du secteur de l'agriculture, de la sylviculture et de l'aquiculture entre janvier et juillet est estimé à 22,3 milliards d'USD, soit une baisse de 2,8% en glissement annuel.
>>Exportations des produits agro-sylvicoles et aquatiques en baisse
>>Exportations de 32,6 milliards de dollars de produits agro-sylvicoles et aquatiques en dix mois

Transformation de litchis pour l'exportation. 
Photo : Vu Sinh/VNA/CVN

Le groupe des principaux produits agricoles a gagné 10,4 milliards d'USD, en baisse de 4% sur un an, le groupe des produits aquatiques, 4,4 milliards (-6,4%) et celui des produits sylvicoles, 6,5 milliards (+6,7%).

Le pays a gagné respectivement 1,9 milliard d'USD, 414 millions et 2 milliards en exportant riz, légumes et crevettes au cours de cette période, en hausse respectivement de 10,9%, 9,6% et 12,1%.

La Chine est restée le principal importateur de produits agricoles, sylvicoles et aquatiques vietnamiens, avec une part de marché de 24,1%.

Pour atteindre un chiffre d'affaires à l'exportation d'environ 41 milliards d'USD en 2020, le secteur devra se concentrer sur la recherche de nouveaux marchés et le maintien de ceux existants, tout en adoptant des mesures pour exploiter pleinement les opportunités offertes par les accords de libre-échange ainsi que renforcer les activités de promotion commerciale.

Le ministère de l’Agriculture et du Développement rural se coordonnera étroitement avec d'autres ministères, secteurs et localités pour résoudre les problèmes de commerce, de dédouanement et de quarantaine des produits agricoles aux portes frontalières, et contrôlera strictement les activités d'import-export de produits agricoles hors quota, en particulier avec la Chine.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les maquereaux séchés, la fierté de Dô Son

Promouvoir les points forts du tourisme à Hanoï La capitale continue de créer des produits touristiques attractifs, tout en améliorant la qualité de ses services afin d’anticiper ''la période dorée'' pour attirer les touristes, surtout à la fin de l'année.