16/10/2018 15:21
Le VIIIe Congrès du Réseau des femmes scientifiques Asie-Pacifique se tiendra du 18 au 20 octobre à Hanoï. L'événement réunira plus de 250 déléguées, dont 65 femmes venues de 16 pays et territoires étrangers et 180 Vietnamiennes, toutes scientifiques, enseignantes en Instituts scientifiques, Universités ou œuvrant au sein de ministères, etc.
 >>Le Vietnam, pays hôte de la conférence du Réseau des femmes scientifiques Asie-Pacifique

Point presse sur la VIIIe Congrès du Réseau des femmes scientifiques Asie-Pacifique, le 15 octobre à Hanoï.

Lors du point presse tenu le 15 octobre dans la capitale, la vice-présidente de l'Association des femmes intellectuelles du Vietnam, Nguyên Thi Hoi,  a souligné que, pour la première fois, le Vietnam devient pays hôte de cet événement international, qui aura pour thème "La femme scientifique pour le développement durable à l'ère numérique".

Ce rendez-vous offrira aux femmes scientifiques vietnamiennes l’opportunité de rencontrer, d’échanger des expériences avec des femmes scientifiques étrangères, dans le domaine de la recherche scientifique et sur des questions sensibles pour notre planète (égalité des sexes, sécurité alimentaire, changement climatique, etc.)

Après la séance d’ouverture du 18 octobre, la situation actuelle du Réseau des femmes scientifiques Asie-Pacifique sera exposée, et permettra une réflexion à propos des mesures visant à renforcer la coopération de ses membres dans l'avenir.

Le 19 octobre, des symposiums se tiendront sur les sujets suivants: sexes et égalité des sexes dans la science et la technologie; nutrition et la sécurité alimentaire; contrôle des risques causées par les calamités naturelles et adaptation au changement climatique.

Le même jour, les participantes devraient adopter la Déclaration de Hanoï. Celle-ci devrait afficher des mesures afin de renforcer la coopération entre les femmes scientifiques en Asie-Pacifique pour le développement durable dans la région, en particulier et dans le monde, en général, et leur proposera des bases pour les aider à assumer leurs responsabilités. Cette Déclaration de Hanoï devrait également définir le rôle des femmes scientifiques dans la croissance économique à l'ère de la 4e révolution industrielle.

Une exposition des produits scientifiques et technologiques intitulé "Des femmes dans la science et la créativité" sera également organisée à cette occasion.

Fondé en 2011, le Réseau des femmes scientifiques Asie-Pacifique (APNN) est membre de l’INWES (The International Network of Women Engineers and Scientists), avec 13 pays membres (Australie, Bangladesh, Inde, Japon, République de Corée, Malaisie, Mongolie, Népal, Nouvelle-Zélande, Pakistan, Sri Lanka, Taïwan (Chine) et Vietnam.

Texte et photo: Câm Sa/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Luang Prabang, Udon Thani et Quang Ninh: un triangle de patrimoines mondiaux La promotion du triangle de patrimoines mondiaux lors d’un forum commun a offert des opportunités de développement des produits touristiques empreints des particularités culturelles de chaque pays, contribuant ainsi à créer des circuits attrayants, notamment pour les touristes venant d’Europe et d’Amérique du Nord.