12/04/2017 21:53
Doàn Van Thanh, père de Doàn Thi Huong, une suspectée de l'assassinat du ressortissant nord-coréen Kim Chol, est allé rendre visite mercredi 12 avril sa fille détenue dans la prison de Kajang de l’Etat de Selangor, en Malaisie.
>>Protéger les intérêts légitimes de la citoyenne vietnamienne Doàn Thi Huong
>>Le porte-parole du ministère des AE clarifie la protection des citoyens à l'étranger
>>Assassinat de Kim Chol : l’ambassade du Vietnam en Malaisie et des avocats visitent Doan Thi Huong

Doàn Thi Huong (gauche) est suspectée d’avoir assassiné le ressortissant nord-coréen Kim Chol en Malaisie.
Photo : AFP/VNA/CVN

Doàn Van Thanh a exprimé sa joie de rencontrer sa fille qui était en bonne santé. «Ma fille est régulièrement soutenue par l’ambassade du Vietnam en Malaisie», a-t-il dit. Doàn Van Thanh a fait savoir que l’ambassade du Vietnam l’avait activement soutenu et l’avait aidé à rencontrer les avocats.

Après avoir rencontré sa fille, Doàn Van Thanh est allé se reposer à l’ambassade du Vietnam, avant de retourner au pays sans assister à la deuxième audience du procès d'assassinat du ressortissant nord-coréen Kim Chol, jeudi 13 avril. «C’est une décision personnelle suite à la demande de ma fille», a affirmé Doàn Van Thanh.

Le père de Doan Thi Huong et une responsable de l'ambassade du Vietnam en Malaisie.
Photo : VNA/CVN

Comme prévu, le 13 avril aura lieu la deuxième audience du tribunal de Sepang pour juger les inculpées lors du procès d’assassinat de Kim Chol.

Auparavant, le 1er mars, deux suspectes, Doàn Thi Huong et Siti Aisyah, une Indonésienne, avaient été inculpées par le tribunal de Sepang, lors de la première audience. Selon la loi de Malaisie, en cas de condamnation, elles encourent la peine de mort.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le pont Long Biên, un des monuments historiques inoubliables de Hanoï.

Pác Ngòi, homestay au service du tourisme Le séjour chez l’habitant ou homestay a aidé des dizaines de foyers du village de Pác Ngòi, district de Ba Bê, province de Bac Kan (Nord), à sortir de la pauvreté. Il a aussi permis de donner une nouvelle image au tourisme local.