06/06/2017 09:33
La police australienne a annoncé mardi matin 6 mai qu'elle traitait comme un "événement terroriste" la prise d'otage intervenue la veille à Melbourne et revendiquée par le groupe jihadiste État islamique.

>>Philippines : le président invite les rebelles musulmans à lutter contre l’EI
>>Attentat au cœur de Londres : six morts, trois assaillants abattus

 

Une victime de la prise d'otage de Melbourne (Australie) est évacuée le 6 juin. Photo : AFP/VNA/CVN


Le preneur d'otage, un homme d'origine somalienne, avait été abattu lundi matin 5 mai par les policiers qui ont répliqué à ses tirs lorsqu'il est sorti de l'appartement-hôtel où il était retranché avec une escort-girl, dans la banlieue de Melbourne.

"Nous traitons cela comme un événement terroriste", a déclaré le chef de la police de l'État de Victoria (Sud), Graham Ashton, peu après la revendication de cette prise d'otage par le groupe État islamique, mardi 6 mai, via son agence de propagande Amaq.

"L'exécutant de l'attaque de Melbourne en Australie est un soldat de l'État islamique qui a mené à bien cette opération en réponse aux appels à viser les citoyens des pays membres de la coalition" internationale en Syrie, a affirmé Amaq.

Cette revendication est intervenue alors que la police antiterroriste australienne affirmait jusqu'alors que l'hypothèse terroriste n'était qu'"une possibilité envisagée dans l'enquête".

L'agresseur avait été tué par les policiers après que ceux-ci ont répliqué à ses tirs lors de sa sortie de l'appartement-hôtel où il était retranché avec son otage. Si la femme est sortie indemne de la fusillade, trois policiers ont été blessés sans que leurs jours ne soient en danger, a précisé la police.

Les policiers étaient intervenus après avoir été informés d'une explosion dans l'appartement.

L'homme a été identifié comme Yacqub Khayre, 29 ans. C'est lui qui aurait tué l'Australien d'origine chinoise retrouvé mort par les policiers dans les parties communes de l'hôtel, victime d'"une blessure par balle".

Selon la police, le preneur d'otage aurait appelé une station de radio locale pour déclarer : "Ceci est pour l'EI, ceci est pour Al-Qaïda".


AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le Musée des beaux-arts de Hô Chi Minh-Ville, destination favorite des touristes

Appliquer les TI pour dégager les difficultés du tourisme Au cours des dernières années, le tourisme a connu un taux de croissance plus élevé que celui de l’économie nationale. Cependant, il sera très difficile pour le secteur de maintenir son taux de croissance actuel car il est confronté à un certain nombre de lacunes en termes de politique de visa et d’infrastructures aériennes.