17/07/2018 18:46
Un adulte sur cinq souffre d'hypertension et une personne sur 25 est atteinte du diabète au Vietnam. Cependant, seulement 14% des personnes touchées par l’hypertension et 29% de ceux qui souffrent du diabète bénéficient de traitements appropriés dans les centres de soins.

>>Amélioration de la qualité des établissements de santé au niveau local
>>Un diabète sur sept dû à la pollution de l'air

 

Conférence sur la mise en œuvre du projet du renforcement de la gestion de l’hypertension et du diabète dans les centres médicaux des communes et la communication sur la réduction de la consommation de sel, le 17 juillet à Hanoï. Photo: Duong Ngoc/VNA/CVN

La raison principale est le manque de services préventifs, de matériel de diagnostic et de moyens pour la gestion des patients dans les stations médicales au niveau communal.

Ces informations ont été mentionnées dans un rapport de l’enquête nationale sur les facteurs de risque de maladies non transmissibles, réalisée par le Département général de la médecine préventive (ministère de la Santé) et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Le document a été présenté lors d’une conférence sur la mise en œuvre du projet du renforcement de la gestion de l’hypertension et du diabète dans les stations médicales communales et la communication sur la réduction de la consommation de sel qui a eu lieu mardi 17 juillet à Hanoï.

Selon le chef adjoint du Département général de la médecine préventive Truong Dinh Bac, les maladies cardiaques forment le type de maladie non transmissible le plus répandu au Vietnam car elles sont responsable de 30% de la mortalité. L’hypertension et le diabète sont les causes principales de ces problèmes de santé.

 

La consommation excessive de sel est une cause clé de l’hypertension.
Photo: Nguyên Thao/VNA/CVN


Les facteurs de risque importants des maladies non transmissibles sont le tabagisme, l’abus d’alcool, la mauvaise alimentation, le manque d'exercice et le stress. En particulier, la consommation excessive de sel est une cause clé de l’hypertension et du diabète. L’enquête nationale sur les facteurs de risque des maladies non transmissibles montre que le taux moyen de la consommation du sel des Vietnamiens était de 9,4g par personne par jour, soit près du double de la consommation moyenne mondiale (5g).

Par conséquent, le projet du renforcement de la gestion de l’hypertension et du diabète dans les stations médicales des communes et la communication sur la réduction de la consommation de sel se concentre sur la consultation, le diagnostic et le traitement ambulatoire des malades souffrant de l’hypertension; la prévention dans les stations médicales des communes du surpoids, de l’obésité, du diabète; la réduction de la consommation de sel par les habitants…

Lors de la conférence, un représentant de l’OMS au Vietnam a affirmé que son organisation avait d’ores et déjà soutenu le Vietnam pour réduire le nombre de maladies non transmissibles au sein de la population. Concrètement, l'OMS met l'accent sur l’amélioration des capacités des stations médicales de 11 provinces en matière de traitement de l'hypertension et du diabète. Ensuite, le projet sera étendu dans 10 autres villes et provinces.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Quy Nhon, miracle de la nature J’adore les voyages et souhaiterais découvrir le monde en dehors des manuels et théories que j’ai appris à l’école. Voulant faire de ma vie une véritable aventure, j’ai commencé le récit de mon voyage, durant l’été 2018, à Quy Nhon (province de Binh Dinh, Centre).