09/10/2017 23:21
La maison mère des marques de prêt-à-porter Sandro, Maje et Claudie Pierlot (SMCP) a fixé lundi 9 octobre la fourchette indicative de prix pour son introduction à la Bourse de Paris entre 20 et 25 euros par action, ce qui la valorise entre 1,9 et 2,2 milliards d'euros.

Un magasin Sandro à Pékin. Photo : AFP/VNA/CVN

La fixation du prix définitif est prévue le 19 octobre et le premier jour de cotation le 20 octobre, selon un communiqué du groupe.

Cette introduction en Bourse doit permettre au groupe de "soutenir sa stratégie de développement et de croissance et de réduire son endettement afin d’accroître sa flexibilité financière", a-t-il indiqué.

L'opération prévoit à la fois une augmentation de capital par émission d'actions nouvelles qui devrait rapporter environ 121 millions d'euros et la cession de 19,5 millions d'actions existantes.

Le montant brut de la cession de titres doit rapporter entre 390 millions d'euros et 479 millions d'euros, selon le prix de l'entrée en Bourse, hors option de surallocation. En intégrant cette option, le montant brut pourra atteindre 569 millions.

Le géant chinois du textile Shandong Ruyi, premier actionnaire avec 82% du capital, prévoit de réduire sa participation à 51%, ce qui lui permettra de garder le contrôle.

Le fonds d'investissement américain KKR est également présent à hauteur de 10%, tandis que le reliquat est entre les mains des fondateurs et de la direction.

Contrôlé depuis avril 2016 par le géant chinois du textile Shandong Ruyi et positionné dans le luxe dit abordable, SMCP est en pleine expansion depuis sa création en 2010.

Son ascension des dernières années s'illustre par des ventes annuelles en hausse de 24% en moyenne entre 2014 et 2016 et une rentabilité (excédent brut d'exploitation) en hausse de 32,5% par an.

Le groupe compte plus de 1.200 points de vente dans le monde et 250 fournisseurs.
 
AFP/VNA/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Ressusciter les estampes populaires de Kim Hoàng

Les vestiges de la citadelle de Thanh Chiêm à Quang Nam La citadelle de Thanh Chiêm est située à Diên Phuong, dans la province centrale de Quang Nam. Vestige historique national, elle était, sous la dynastie des Nguyên (1802-1945), considérée comme la capitale satellite de Huê et le centre politique, militaire, économique et culturel du Sud. Aujourd’hui, l’édifice est en ruine mais les autorités ont décidé de faire de Thanh Chiêm une nouvelle destination touristique.