23/02/2020 18:50
Les bureaux de vote pour l'élection présidentielle ont ouvert samedi 22 février à 07h00 (heure locale et GMT). Sept candidats sont en lice, dont le président sortant Faure Gnassingbé qui est au pouvoir depuis 2005 et brigue un quatrième mandat.
 >>Le président sud-africain effectue une visite d'amitié et de travail au Togo
>>L'UE et le Togo souhaitent une élection présidentielle
>>Togo : l'AFD accorde un financement pour la réforme des collèges

Les bureaux de vote sont fermés à 16h00 sur toute l'étendue du territoire national. Photo : Xinhua/VNA/CVN

M. Gnassingbé a voté samedi 22 février en début d'après-midi à Pya, un fief du pouvoir, dans le cadre du premier tour de l'élection présidentielle. "Je suis confiant", a-t-il déclaré au sortir du bureau de vote, fondant cette confiance sur les "soutiens" qu'il a eus et sur la "réponse" des populations aux propositions qu'il a faites lors de la campagne électorale.

"Sur toute l'étendue du territoire, il y a eu quelques incidents mineurs mais globalement tout se passe bien", a affirmé M. Gnassingbé. Il fait face à six candidats issus tous de l'opposition parmi lesquels l'ancien Premier ministre et ex-président de l'Assemblée nationale Agbéyomé Messan Kodjo et l'ancien chef de file de l'opposition Jean-Pierre Fabre sont considérés comme de véritables challengers.

À la sortie du bureau où il a voté à 10h40, au collège Hounkpati du quartier Wuiti de Lomé, le candidat Kodjo a confié à la presse avoir noté une "forte mobilisation" des Togolais et que "les Togolais veulent le changement". De son côté, M. Fabre a voté à 09h30 dans un bureau de vote jouxtant son domicile dans le quartier de Kodjoviakopé, en bord de mer dans la capitale togolaise. "Je suis confiant", a-t-il déclaré au sortir du bureau de vote.

À Lomé, capitale du pays, des électeurs dans divers centre de vote ont livré à Xinhua leur impression après avoir voté. Kounté Kokouvi, 67 ans, s'est réjoui d'avoir accompli son devoir civique, soulignant qu'en tant que citoyen togolais, c'était un devoir pour lui de voter. Quant à Assimti Lelenda, 20 ans, étudiante en 3e année de droit,elle a affirmé avoir voté pour un candidat sur la base du "programme de société" présenté, espérant que son candidat remportera l'élection au premier tour.

Dorkass, 31 ans, agent d'e-commerce, a de son côté salué le calme qui règnait à l'ouverture des bureaux de vote, déclarant avoir voté pour son candidat afin de lui permettre de "continuer son projet pour le développement du Togo". "Tout s'est ben déroulé", a estimé Bote Bada, 35 ans agent d'entretien, rencontré au centre de vote de Hounkpati, affirmant avoir choisi son candidat sur "la base des promesses et des idées avancées pour le développement du Togo".

Selon la Commission électorale nationale indépendante (CENI), près de 3,6 millions d'électeurs inscrits sur le fichier électoral, dont 348 au niveau de la diaspora, sont attendus aux urnes pour exprimer leur choix dans 9 389 bureaux de vote. Dispositif sécuritaire spécial comprenant 10 000 membres de la police et de la gendarmerie, la Force sécurité élection présidentielle (FOSEP-2020) assure la sécurité du processus électoral.

Près d'une vingtaine d'organisations de la société civile togolaise déploieront environ 3 000 observateurs nationaux à travers le pays. En outre, 280 observateurs internationaux provenant pour la plupart de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) et de l'Union africaine (UA) sont déployés.

Selon un décret adopté le 5 décembre dernier par le Conseil des ministres du gouvernement togolais, les bureaux de vote sont fermés à 16h00 sur toute l'étendue du territoire national.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Le tourisme vietnamien se lance dans l’accueil virtuel "Bonjour, bienvenue à l’hôtel A. Je suis votre réceptionniste virtuelle Aimesoft. En quoi puis-je vous aider ?". Voici le surprenant message que les touristes pourront bientôt entendre dès leur arrivée dans les hôtels munis de la technologie AimeHotel. Une intelligence artificielle présentée pour la première fois au Vietnam.