16/04/2018 09:15
Le dirigeant historique du Monténégro, Milo Djukanovic, a retrouvé dimanche 15 avril un pouvoir abandonné il y a moins de deux ans, après sa victoire dès le premier tour de la présidentielle dans ce petit pays des Balkans candidat à l'entrée dans l'Union européenne.
>>Les États-Unis confirment l'explosion près de leur ambassade au Monténégro
>>Bruxelles sous haute sécurité pour le sommet de l'OTAN
>>Donald Trump approuve la candidature du Monténégro à l'OTAN

Milo Djukanovic, candidat à l'élection présidentielle du Parti des démocrates socialistes au pouvoir au Monténégro, vote à Podgorica le 15 avril.
Photo : AFP/VNA/CVN

C'est "la victoire de l'avenir européen du Monténégro", a réagi Milo Djukanovic qui s'est engagé à oeuvrer tout au long de son mandat de cinq ans à rapprocher de l'UE son pays de 620.000 habitants.

Allié de l'Occident, il avait quitté son poste de Premier ministre en octobre 2016, après avoir dirigé quasiment sans interruption pendant un quart de siècle le Monténégro, le conduisant à l'indépendance de la Serbie en 2006, puis à l'adhésion à l'Otan, effective depuis un an.

Avec Milo Djukanovic, le poste de chef de l'État, dont les fonctions étaient purement honorifiques pendant les mandats de son prédécesseur et allié politique Filip Vujanovic, va redevenir le véritable siège du pouvoir.

D'après l'ONG indépendante Centre for Monitoring (CEMI), chargée d'annoncer les résultats préliminaires, Milo Djukanovic obtient près de 54% des suffrages, loin devant son plus proche adversaire, Mladen Bojanic, crédité d'un tiers des votes.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Vieux quartier de Hanoï, rendez-vous de la Fête de lune  Cette année, la Fête de la mi-automne est prévue du 17 septembre au 1er octobre au marché Dông Xuân dans l’arrondissement Hoàn Kiêm, à Hanoï.