15/08/2018 12:00
>>Le Mali aux urnes pour une présidentielle sous tension mais sans passion
>>Le président sortant Ibrahim Boubacar Keïta remporte largement le premier tour

Les Nations unies ont salué le calme qui a prévalu lors du second tour de l'élection présidentielle qui s'est tenu lundi 12 août au Mali, a indiqué un communiqué de sa mission (MINUSMA). Le Secrétaire général de l'ONU, M. Antonio Guterres a "félicité le peuple et le gouvernement du Mali pour le calme" et a particulièrement apprécié "les mesures prises pour garantir la sécurité du processus électoral dans la plus grande partie du pays, en dépit des conditions météorologiques difficiles et des défis sécuritaires recensés dans certaines zones". Il a, ajoute le communiqué, appelé toutes les parties à "conserver le calme jusqu'à la conclusion du processus électoral" et à continuer de "régler leurs différends en accord avec la loi et la Constitution du Mali". Tous les leaders politiques sont invités à continuer de "promouvoir une atmosphère paisible en évitant les rhétoriques incendiaires", conclut le texte. L'incident majeur de l'élection a été l'assassinat d'un président de bureau de vote dans le Nord du pays par des hommes armés non identifiés. Le candidat Soumaïla Cissé, chef de file de l'opposition, qui a affronté au second tour le président sortant Ibrahim Boubacar Keïta, a dénoncé lundi 12 août des fraudes et a affirmé qu'il ne reconnaîtra les résultats du scrutin. Il a appelé la population à se "lever" pour revendiquer sa victoire, estimant qu'il est "largement en avance" sur son adversaire, selon les données dont il dispose.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Quang Ninh accueille 10 millions de touristes de janvier à septembre Selon le Service provincial du tourisme, au cours des neuf premiers mois de l’année, le nombre de touristes ayant visité Quang Ninh est estimé à plus de 10 millions, dont 3,6 millions de visiteurs étrangers, soit une hausse respective de 25% et de 19% en glissement annuel.