08/11/2018 23:44
Le nombre d’enfants ayant des troubles de la vision est en augmentation, en particulier dans les zones urbaines où près de 40% des 6-15 ans sont touchés. C’est ce qu’a informé le professeur agrégé Nguyên Xuân Hiêp, directeur de l’Hôpital d'ophtalmologie, lors de la conférence nationale sur l'ophtalmologie 2018, tenue à Hô Chi Minh-Ville le 8 novembre.
>>Traitements ophtalmologiques à apporter aux enfants battus
>>Inauguration de l’Hôpital ophtalmologique Hanoï 2

Conférence nationale sur l'ophtalmologie 2018, tenue à Hô Chi Minh-Ville le 8 novembre. 

Selon Nguyên Xuân Hiêp, cette proportion est plus faible en zone rurale, de 15% à 20%. Ainsi, le Vietnam recense environ 3 millions d'enfants ayant des troubles de la vision devant être traités avec des lunettes, des lentilles de contact voire de la chirurgie.

On estime aussi que 16.400 enfants sont aveugles à cause de lésions de la rétine, de la cornée, de la cataracte, du glaucome. Au Vietnam, peu d'établissements proposent des examens de la vue et des traitements des troubles de vision.

"L'État devrait investir fortement dans un système de dépistage et de traitement afin de réduire le risque de cécité", a déclaré Nguyên Xuân Hiêp.

La Conférence nationale sur l’ophtalmologie 2018 a réuni les 8, 9 et 10 novembre près de 2.000 délégués, dont des ophtalmologistes, des chirurgiens, des techniciens d’hôpitaux nationaux et étrangers venus des États-Unis, du Japon, d'Allemagne, d'Australie, de Thaïlande, de Chine, de République de Corée et de Singapour. Au cours de la conférence, 234 rapports scientifiques ont été présentés.

Texte et photo: Quang Châu/CVN




 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le pont Long Biên, un des monuments historiques inoubliables de Hanoï.

Voyager lors du Têt, un plaisir de jeunes Lors du Têt, on peut facilement voir sur Facebook des statuts plein d’enthousiasme comme "Se réveiller dans un lieu lointain", "Accueillir le Têt en terre étrangère" ou "Fêter pour la première fois le Têt à la frontière"… L’habitude de célébrer le Têt Nguyên Dan auprès de la famille a laissé la place aux pérégrinations permettant de découvrir de nouveaux endroits.