31/10/2018 23:23
Selon le Département de l’investissement étranger du ministère du Plan et de l’Investissement, entre janvier et octobre, le Vietnam a attiré 27,9 milliards de dollars d’investissement direct étranger (IDE).
>>Attraction d'IDE: Dông Nai dépasse 60% de son objectif annuel
>>Afflux d’investissement étranger à Hai Phong et Hai Duong
>>Investissements européens: la porte du Vietnam largement ouverte

Parmi les investisseurs étrangers au Vietnam, le Japon est en tête avec 7,6 milliards de dollars de fonds. Photo: Xuân Khu/VNA/CVN

Plus précisément, jusqu’au 20 août, le Vietnam a délivré la licence à 2.458 nouveaux projets cumulant 15 milliards de dollars de capitaux enregistrés. Dans le même temps, 954 projets opérationnels ont relevé leur investissement initial de 6,5 milliards de dollars. En outre, les investisseurs étrangers ont versé des capitaux dans 5.342 projets au total des entreprises vietnamiennes, d'un montant total de 6,3 milliards de dollars.

En même temps, les projets d'IDE ont décaissé 15,1 milliards de dollars, soit une hausse de 6,3% en glissement annuel.

Au cours des dix premiers mois, les exportations du secteur de l’IDE (pétrole brut inclus) ont atteint 143,4 milliards de dollars, +13,4% sur un an et représentant près de 72,2% des exportations nationales.

Comme à l’accoutumée, c’est l’industrie manufacturière qui a attiré le plus d’IDE avec 13,2 milliards de dollars, soit 47,5% du total, suivie par l’immobilier, avec 5,7 milliards et 20,4%, la vente au détail avec 2,3 milliards et 8,5%,…

Parmi les 105 pays et territoires investissant au Vietnam, le Japon est en tête avec 7,6 milliards de dollars, représentant près de 27,5% du total, suivi par la République de Corée avec 6,5 milliards de dollars et 23,4%, Singapour avec 3,9 milliards de dollars et 14%.

Avec un fonds total inscrit de 6,15 milliards de dollars, représentant 22% des capitaux enregistrés, Hanoï est la première localité parmi les 59 villes et provinces attirant l'investissement étranger, suivie par Hô Chi Minh-Ville (4,6 milliards et 16,5%), et Bà Ria-Vung Tàu (2,4 milliards et 8,8%).

CPV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Le tourisme intérieur du Vietnam devrait se redresser après le COVID-19 La résurgence du COVID-19 au Vietnam a mis de nombreux prestataires touristiques sous pression alors qu'ils essayaient de maintenir leurs entreprises à flot. Cependant, maintenant que la pandémie s’apaise, ils ont des conditions favorables pour ramener leurs affaires à la normale.