15/02/2017 11:07
Près de 200.000 habitants de Californie qui avaient été évacués face à un risque d'inondations massives liées au plus haut barrage des États-Unis, endommagé, vont pouvoir rentrer chez eux en l'absence de danger immédiat.
>>Intempéries : l'Aveyron placé en vigilance orange inondation
>>États-Unis : les fortes intempéries en Californie ont fait deux morts

Des évacués se sont rassemblés dans la ville de Chico, en Californie, le 14 février.
Photo : AFP/VNA/CVN

L'injonction d'évacuation, qui concernait 188.000 personnes, a été levée le 14 février par la police et transformée en simple alerte.

"Tous les résidents déplacés par l'évacuation vont pouvoir rentrer chez eux à partir de 13h00" (21h00 GMT) mais ils doivent "être préparés car les conditions peuvent changer rapidement", a indiqué sur sa page Facebook la police du comté de Butte, dans l'ouest américain, où se trouve le barrage d'Oroville.

La police a justifié sa décision par le fait que le niveau du lac d'Oroville, l'un des principaux réservoirs d'eau en Californie retenu par un barrage géant, avait diminué après s'être dangereusement élevé pour approcher sa pleine capacité à la suite de fortes pluies.

Les autorités s'étaient lancées dans une course contre la montre ces derniers jours pour le faire baisser avant l'arrivée prévue de nouvelles intempéries à partir du 16 février.

Elles ont relâché près de 3.000 mètres cubes d'eau, soit environ 3 millions de litres, par seconde ces derniers jours, donnant lieu à des images spectaculaires de flots rugissants. Le niveau du lac n'était plus préoccupant depuis le 14 février.

De nouvelles prévisions météo ont aussi contribué à faire baisser l'alerte : une série de tempêtes est attendue en Californie à partir du 16 février mais les températures devant finalement être plus basses que ces derniers jours, elles devraient comprendre de la neige, qui ne va donc pas se déverser immédiatement dans le réservoir.

Le barrage lui-même n'est pas abimé mais ses deux déversoirs avaient dû  être activés et ont rapidement été endommagés. Une partie du déversoir principal s'est écroulée et celui d'urgence, activé pour la première fois depuis son inauguration il y a 50 ans, a quant à lui commencé à s'éroder.

Il menaçait de déverser des torrents d'eau en aval, avec le risque d'inonder les communes voisines, au lieu de canaliser les flots vers le fleuve Feather.

Le gouverneur de Californie, Jerry Brown, avait déclaré l'état d'urgence pour mobiliser les ressources locales face à la crise, et avait demandé le 13 février l'aide fédérale dans une lettre au président Donald Trump.
  
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le "bain de feu" des Dao rouges pour accueillir le Nouvel An lunaire

Fêtes au début du printemps de l’Année du Chien dans diverses localités La fête Tiên Công 2018 s’est ouverte le 20 février à Quang Yên, province de Quang Ninh (Nord-Est). La cérémonie de remise du certificat ​inscrivant cette fête ​au patrimoine culturel immatériel de la province a eu lieu le même jour.