08/12/2015 14:44
Le Comité central de la Croix-Rouge du Vietnam a récemment organisé, à Hanoi, une réunion bilan des 17 années de mise en œuvre du Programme de prévention des risques et de préparation aux catastrophes d’ECHO (DIPECHO) au Vietnam.
>>Climat : achèvement du projet Dipecho 8

Réunion bilan des 17 années de la mise en œuvre du programme DIPECHO au Vietnam.
Photo : Quy Trung/VNA/CVN

La réunion vise à une évaluation complète pour déterminer les principales réalisations et les contraintes majeures en vue de proposer de nouvelles stratégies et de combler les lacunes identifiées aux niveaux local et national.

L’événement a réuni des représentants de la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR), de la Croix-Rouge du Vietnam, d’organisations non gouvernementales, d’ambassades de différents pays au Vietnam, des ministères et administrations publiques concernées et de nombreuses entreprises privées.

Lancé à l’échelle mondiale en 1996, le Programme de prévention des risques et de préparation aux catastrophes (DIPECHO) est la pièce centrale des efforts mondiaux du Service d'aide humanitaire et de protection civile de la Commission européenne (ECHO) en matière de réduction des risques de catastrophes (RRC).

Son objectif consiste à aider les communautés sujettes aux catastrophes à mieux s’y préparer par le biais de formations, de la mise en place ou de l’amélioration de systèmes locaux d’alerte précoce et de plans d’urgence.

Le programme incite aussi les citoyens, groupes de la société civile et autorités locales, régionales et nationales à collaborer plus efficacement en mettant en place une approche régionale cohérente de prévention et de préparation, ainsi qu'en apportant une réponse concrète et pratique aux faiblesses de la gestion institutionnelle.

Environ 312.000 euros au bénéfice
de 6,4 millions de personnes au Vietnam


Présent au Vietnam depuis 1998, ECHO et ses partenaires de terrain ont consacré environ 312.000 euros au bénéfice de 6,4 millions de personnes exposées aux catastrophes habitant 26 villes et provinces vietnamiennes, à travers des activités de RRC dont, entre autres le renforcement des capacités de réaction des institutions régionales et nationales en cas de catastrophes (transferts de technologies et de savoir-faire entre partenaires), l'élaboration, aux niveaux national et institutionnel, de projets de renforcement des capacités de protection des communautés locales, et la promotion de l'échange d'informations et de la coordination entre les communautés, les organismes de protection civile et les entités municipales, y compris des actions de sensibilisation, d'éducation et de formation.

En tant que partenaire d’ECHO, la Croix-Rouge vietnamienne s’emploie, elle aussi, à mieux préparer la réaction locale en cas d’urgence dans le cadre du Programme DIPECHO.

Il est à noter en effet qu’elle a réussi à établir un système d’information de crise, d’alerte et d’évaluation rapide des dégâts qui a été introduit par le gouvernement dans le projet 1002 sur la «Sensibilisation et l’Éducation du public à la réduction des risques de catastrophe et la gestion des risques des catastrophes fondé sur les communautés», ainsi que dans d’autres programmes de ce genre, menés par le Ministère de l’Agriculture et du Développement rural.

Situé dans une zone caractérisée par ses moussons tropicales, le Vietnam est l’un des pays les plus exposés aux aléas naturels de la région Asie-Pacifique. Dans ce contexte de vulnérabilité élevée, le gouvernement vietnamien a récemment reconnu l’importance d’agir sur les questions liées à la réduction des risques de catastrophes.
 
NDEL/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un plan quadriennal pour élargir le public francophone

Ouverture de la Semaine verte du tourisme et du patrimoine à Hanoï La deuxième édition de la Semaine verte du tourisme et du patrimoine - l’endroit de rencontre des hommes et de la nature a été inaugurée le 21 novembre dans le Centre de la culture et des arts du Vietnam, à Hanoï.