26/07/2020 17:44
Un premier cas "suspect" de COVID-19 a été décelé en République populaire démocratique de Corée, qui affichait jusqu'ici son imperméabilité au virus mais est désormais en "alerte maximale" face à une pandémie qui ne cesse de progresser à travers le monde.

>>Virus : les restrictions reprennent de la vigueur dans le monde
>>Masques obligatoires et tests sur les voyageurs se généralisent en Europe
>>Coronavirus : pas d'Amériques pour la F1 qui se recentre sur l'Europe

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un. Photo : AFP/VNA/CVN


Il s'agit d'un Nord-Coréen "rentré le 19 juillet après avoir franchi illégalement la ligne de démarcation" qui fait office de frontière avec la République de Corée, a annoncé dimanche 26 juillet l'agence officielle KCNA.  

Il a été placé en quarantaine et toutes les personne qui sont entrées en contact avec lui dans la ville frontalière de Kaesong, placée en "confinement total", font l'objet d'une "enquête approfondie".

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un a convoqué une réunion d'urgence du bureau politique.

Dans le monde, la pandémie, qui a fait près de 640.000 morts, bat de nouveaux records : plus de 280.000 nouvelles contaminations ont été recensées pour la seule journée de vendredi 24 juillet. Depuis le 1er juillet, plus de cinq millions de nouveaux cas ont été officiellement déclarés, ce qui équivaut à plus d'un tiers du total des cas détectés depuis le début de la pandémie. 

"Aucun pays n'est épargné", souligne samedi 25 juillet l'Organisation mondiale de la santé (OMS), ajoutant que cette augmentation est due à une transmission élevée dans les zones à forte concentration de population comme sur le continent américain et en Asie du Sud. 

"La clé pour maîtriser la transmission est de trouver, isoler, tester et traiter les cas et les contacts", rappelle l'OMS. 

Aux États-Unis, le pays le plus endeuillé avec 145.546 décès, plus de 70.000 nouveaux cas ont encore été dénombrés vendredi 24 juillet, ainsi que 1.157 morts, selon le comptage de l'université Johns Hopkins.

AFP/VNA/CVN


Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Will Phap, le vlogger français à Hanoï

Hanoï : 1,2 million de touristes en juillet Selon le Service du tourisme de Hanoï, la ville a attiré en juillet près d’1,2 million de visiteurs, soit une hausse de 51,2% par rapport au mois précédent.