03/10/2018 18:52
Un séminaire international intitulé "Pré-COP24: opportunités et défis dans la révision et la mise en œuvre des contributions prévues déterminées au niveau national" s’est tenu mercredi matin 3 octobre à Hanoï.
>>Négociations sur le climat à Bangkok avant la COP24 en Pologne
>>Bangkok coule et pourrait être en partie submergée d'ici à 2030
>>Le Vietnam s’engage pour la croissance verte

L’ambassadeur de Pologne au Vietnam, Wojciech Gerwe, s’exprime lors du séminaire à Hanoï, le 3 novembre.
Photo: Hoàng Phuong/CVN

L’événement était organisé par le groupe de travail sur le changement climatique (Climate Change Working Group - CCWG), en partenariat avec l’Institution Friedrich-Ebert-Stiftung Vietnam et le WWF (Fonds mondial pour la nature). Une centaine de délégués venus de ministères, de services vietnamiens, d’ambassades ou encore d’organisations non gouvernementales y participaient.

En vertu de l’Accord de Paris sur le climat, chaque groupe est chargé d’élaborer et de soumettre son plan d'action national sur le climat (CPDN - Contributions prévues déterminées au niveau national) décrivant les démarches de son pays en faveur de l’environnement à partir de 2020 afin d’atteindre les objectifs fixés au niveau mondial. Ces derniers ne sont actuellement pas encore suffisants pour maintenir le réchauffement planétaire sous les 2°C d’ici à la fin de ce siècle.

"Les CPDN sont considérés comme la colonne vertébrale de l’Accord de Paris. Un rapport vietnamien en la matière a été réalisé depuis juin 2017 et devrait être achevé avant mai 2019. Il a réuni les contributions de nombreux ministères et services concernés du pays ainsi que des organisations tant vietnamiennes qu’internationales", a souligné Pham Van Tân, chef adjoint du Département chargé des questions du changement climatique, du ministère des Ressources naturelles et de l’Environnement.

Le Vietnam s’engage, jusqu’en 2030, à la réduction de 25% des émissions de gaz à effet de serre.
Photo: CTV/CVN

Réduire d’environ 25%
les émissions de gaz à effet de serre


Conformément au premier projet de rapport concernant les CPDN exposé fin août par ce ministère, le gouvernement vietnamien s’est engagé, jusqu’en 2030, à la réduction de 9% des émissions de gaz à effet de serre en utilisant en grande partie des ressources financières nationales et, à hauteur de 25%, des apports financiers internationaux.

Yvonne Blos, directrice du projet sur les changements climatiques de l’Institution Friedrich-Ebert-Stiftung Vietnam, s’est félicitée des préparatifs vietnamiens pour la COP24 (24e conférence des Nations unies sur le changement climatique). "Avec d’autres partenaires internationaux, nous continuerons d’apporter notre soutien au Vietnam", a-t-elle assuré.

D’après le comité d’organisation, le processus de révision des CPDN est une opportunité permettant l’attraction de nouveaux investissements, la résilience liée au changement climatique au Vietnam et la création d’un cadre juridique cohérent. En outre, le pays doit accélérer la mise en œuvre de ses actions en faveur du climat.

Un séminaire international sur la Pré-COP24 s’est tenu le 3 novembre à Hanoï.
Photo: Hoàng Phuong/CVN

"Dès maintenant, si nous ne développons pas d’actions pour diminuer les émissions de gaz à effet de serre, l'objectif de maintien du réchauffement planétaire sous 1,5°C, voire 2°C, dans le cadre de l’Accord de Paris sera un échec", a déclaré Hoàng Viêt, du WWF-Vietnam et co-président du groupe de travail sur le changement climatique au Vietnam.

Il ajoute également que: "La révision des CPDC au Vietnam nécessite la coopération de tous les ministères et services concernés, entreprises et population. Ce qui nous permettra d’atteindre les Objectifs de développement durable ainsi que minimiser les pertes matérielles et humaines causées par les fléaux naturels".

"En tant que pays hôte de la COP24, la Pologne se prépare au mieux pour attirer les invités et s’engage à aider les pays membres à s’orienter vers une croissance verte et une réduction des émissions de gaz à effet de serre", a déclaré pour sa part l’ambassadeur de Pologne au Vietnam, Wojciech Gerwe.

À cette occasion, il a partagé les expériences de son pays en termes de développement économique lié à la protection de l’environnement.

Selon les prévisions, la COP24 aura lieu en décembre à Katowice en Pologne.

Hoàng Phuong/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang

Le tourisme prend son essor à Binh Liêu Ces dernières années, Binh Liêu a connu des changements remarquables dans son développement du tourisme. Autrefois terre inconnue, ce district est devenu l’une des destinations les plus appréciées à Quang Ninh.