31/08/2011 02:29
Fin juin dernier, le solde total du secteur immobilier était estimé à 245.000 milliards de dôngs, soit 10 % du solde de l'économie. Des signes positifs sont observés montrant que les banques commencent à rouvrir leurs vannes aux prêts immobiliers, a informé Nguyên Trân Nam, vice-ministre de la Construction.
* La Banque de l'industrie et du commerce du Vietnam (Vietinbank) vient de signer un contrat de financement de 300 milliards de dôngs en faveur de la compagnie de construction Vinaconex Xuân Mai pour un projet de quartier pour les personnes à bas revenus. C'est un événement marquant dans le contexte où les banques doivent limiter l'octroi de prêts. Qu'en pensez-vous?

A mon avis, les banques sont prêtes à rouvrir les vannes aux prêts immobiliers, surtout aux projets de construction de HML. Tout récemment, le Premier ministre Nguyên Tân Dung est d'accord à retirer les immobiliers de la liste des secteurs de non-production en ce qui concerne la fourniture des prêts bancaires. C'est-à-dire que la fourniture de crédits à ce secteur sera élargie.

L'accord entre Vietinbank et Vinaconex Xuân Mai témoigne d'un management flexible des banques, en accord avec la politique du Parti et de l'Etat d'assurance du bien-être social, tout en assurant la mission de croissance économique et de lutte contre l'inflation.

*Selon la réglementation, les projets d'HLM ont le droit de bénéficier de prêts à taux d'intérêt préférentiels auprès de la Banque de développement du Vietnam. Pourquoi alors Vinaconex Xuân Mai doit-il aller souscrire des prêts dans une banque commerciale à des taux d'intérêt élevés ?

En vertu de la Décision 67 du Premier ministre, les entreprises qui développement ce type de projets sont autorisées à demander des prêts à taux d'intérêt préférentiels à la Banque de développement du Vietnam. En réalité, le nombre de projets ainsi que le volume de fonds accordé par cette banque à des projets d'HLM sont modestes. Il y a deux raisons. Premièrement, la Banque de développement du Vietnam a du mal à mobiliser des fonds dans le contexte où elle doit se charger du financement de plusieurs projets importants confiés par le gouvernement. Deuxièmement, la Direction de cette banque s'implique peu dans la réalisation des politiques de développement des HLM.

*Certains estiment que le taux d'appartements invendus dans les projets d'HLM est élevé. Qu'en pensez-vous ?

C'est une rumeur infondée. Pour le projet Sài Dông investi par la compagnie Handico, parmi les 420 appartements réservés, seules 20 personnes se sont désistées, soit 5%. Pour le projet Dang Xa, à Gia Lâm, investi par Viglacera, sur 1.000 appartements, 500 sont réservés. Ce phénomène s'explique par la réglementation du Comité populaire de Hanoi sur la limitation des acheteurs selon le quartier admi- nistratif. Ainsi, le ministère de la Construction vient de demander aux autorités municipales d'autoriser tous les habitants vivant à Hanoi à acheter ce type d'appartements.

Dans les projets d'HLM CT 1 Ngô Thi Nhâm, arrondissement de Hà Dông, et de Kiên Hung, les nécessiteux se doublent ou se triplent par rapport à l'offre. Répondant au résolutions gouvernementales 18 et 67, ces derniers temps, plusieurs entreprises ont lancé les projets d'HLM. Il est temps de mettre fin à la réglementation de vente d'habitation basée sur l'état civil de l'acheteur.


Certains déplorent que les appartements des HLM à Hanoi sont plus chers que les maisons individuelles à Hô Chi Minh-Ville. Votre avis ?

Même à Hanoi, le prix des appartements varie d'un projet à l'autre. Maintenant, on développe des projets commerciaux d'appartements pour les personnes à faible revenu sous l'assistance et le contrôle de l'Etat. Il faut savoir que les entreprises doivent payer d'importants frais d'expropriation. En outre, l'envergure de chaque appartement et la position des projets sont également des facteurs conduisant à une hausse des coûts de revient. On ne peut pas comparer les projets. Par ailleurs, le prix de l'immobilier à Hanoi a toujours été plus élevé qu'à Hô Chi Minh-Ville.

Thê Linh/CVN
31/8/2011
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
«Bún Ốc Bà ngoại» transmet les valeurs de la cuisine vietnamienne

Entre terre et mer, le marais de Chuôn À Phu An, une commune de la province de Thua Thiên-Huê, au Centre du Vietnam, s’étend jusqu’à l’horizon le marais de Chuôn, un lieu paisible en pleine nature.