11/02/2009 05:14
Effectives toutes les 2 depuis le 1er février 2009, elles aident les entreprises à traverser une conjoncture économique pour le moins défavorable. Il s'agit de la décision d'assistance de 4% du taux d'intérêt bancaire en faveur des entreprises et de celle de la baisse de la TVA et de l'ajournement de l'impôt sur le revenu des entreprises. Témoignages d'entrepreneurs de Hô Chi Minh-Ville.

Lâm Chuc Nho, directeur général de la Compagnie des infrastructures Phu An Thanh

Pour rendre plus efficace l'utilisation de l'enveloppe financière du gouvernement destinée à doper la consommation, il faudrait accorder une priorité aux entreprises spécialisées dans les infrastructures. Ce secteur possède en effet des atouts dans la création d'emplois, dans le développement des bases de développement des autres entreprises. Avec ces assistances, les entreprises auront l'occasion de se restructurer et de renouveler leurs technologies. À mon avis, cette source de fonds permettra aux entreprises d'accélérer la délocalisation de leurs usines polluantes en dehors des villes.

Trân Xuân Nam, ex-directeur général de la Compagnie papetière de Saigon, expert-conseil chez Nam Sao Group

À cause des taux d'intérêt élevés des crédits bancaires, l'an dernier, la Compagnie papetière de Saigon n'a pas réussi à déployer son projet de construction d'une usine destinée au marché national. Grâce à l'assistance gouvernementale de 4% pour le taux d'intérêt bancaire, ce projet d'un fonds total de 1.700 milliards de dôngs sera mis en chantier dès cette année.

Trân Quôc Manh, directeur général de Compagnie d'import-export des meubles Saigon-Daklak (Sadaco)

Il s'agit d'une très bonne opportunité pour les entreprises, surtout celles dont la production est destinée à l'exportation. Car ces entreprises, notamment les PME, sont en difficulté. Pour rendre plus efficace cette politique d'assistance, il faudrait que les banques accordent davantage de facilités pour l'accès aux crédits. À mon avis, une autre grande difficulté des entreprises exportatrices, outre les fonds et les politiques de fiscalité, concerne la conquête de nouveaux débouchés. Les entreprises attendent une assistance de l'État dans la promotion, la valorisation du marché domestique et la pénétration de nouveaux marchés : Europe de l'Est, pays arabes, Asie de l'Ouest, Afrique et Amérique du Sud.

Lê Dông Triêu, directeur général de la Compagnie de textile-habillement Gia Dinh (Giditex)

Dans cette période difficile, les politiques d'assistance du gouvernement sont vraiment une bouffée d'oxygène pour les entreprises. Les entreprises textiles attendent avec impatience la mise en œuvre de ces politiques pour faire face à la baisse du prix de la sous-traitance, à la réduction du nombre de contrats... En bénéficiant d'une aide dans les taux d'intérêt des crédits bancaires, les entreprises sont encouragées à élargir leur production.

Nguyên Quôc Ky, directeur général de la Compagnie de tourisme Vietravel

Grâce à la baisse du tarif des services d'hôtellerie, le prix des services touristiques fera de même. À noter que les services d'hôtellerie et de transports occupent une grande part dans le prix d'un voyage. La Compagnie de tourisme Vietravel a réduit le coût de plusieurs tours dans le pays et à l'étranger. Expérience à suivre.

Lê Hoàng Châu, président de l'Association des compagnies immobilières de Hô Chi Minh-Ville (Horea)

Les compagnies immobilières doivent saisir cette occasion pour déployer leurs projets, surtout les logements destinés aux personnes à moyen et à faible revenus, des projets d'habitation à loyer modéré. Depuis fin 2008, les agences immobilières se heurtent à 3 obstacles majeurs : difficulté d'accès aux fonds, manque de terrains et tracasseries administratives. Pour bien profiter des assistances gouvernementales, d'après-moi, la Banque d'Etat et le réseau des banques commerciales devraient réviser les conditions d'accès aux capitaux. Les projets immobiliers offrent une rentabilité sur le moyen et le long termes, alors que les banques demandent que les projets aient un retour sur investissement sur le court terme.

Pham Thiên Nghê, secrétaire général de l'Association des entreprises informatiques de Hô Chi Minh-Ville (HCA)

Les entreprises ont soif de fonds pour investir et élargir leur production, mais elles s'inquiètent des taux d'intérêt élevés des crédits bancaires. L'assistance de 4% sur ces taux d'intérêt est un facteur important qui les encouragera à souscrire des prêts en toute sécurité.

Ngân Huong/CVN
(11/02/2009)

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.