21/03/2019 13:38
Le Département de la médecine vétérinaire du ministère de l’Agriculture et du Développement rural (MARD) a qualifié d’inexacte l’information publiée par certains médias étrangers selon laquelle la FAO recommande au Vietnam de déclarer l’état d’urgence nationale face à la peste porcine africaine (PPA).
>>Renforcement de la vigilance sur la peste porcine africaine
>>Des solutions pour lutter contre la peste porcine africaine discutées
>>La FAO et l'OIE soutiennent le Vietnam contre la peste porcine africaine

"Le MARD n’a reçu aucune recommandation de la FAO en ce sens", a déclaré un représentant du département, ajoutant que le Vietnam a des règles précises sur la déclaration de l’état d’urgence sanitaire et qu’aucun pays du monde n’a été demandé de proclamer l’état d’urgence nationale face à l’épidémie. "Il est à remarquer que la maladie n’est pas transmise à l’homme. Il n’y a donc aucune raison de déclarer l’état d’urgence nationale", a-t-il souligné.
 
La PPA est apparue dans 20 provinces et villes du pays.
Photo: Công Mao/VNA/CVN

La réalité est que les organismes compétents du Vietnam, du niveau central à l’échelon local, prennent des mesures drastiques pour prévenir et maîtriser la PPA, l’une des maladies animales transfrontières les plus difficiles à maîtriser car il n’existe pas encore de vaccin efficace.

La PPA est une maladie hémorragique virale contagieuse des porcs généralement caractérisée par des taux de morbidité et de mortalité élevés. Causée par un grand virus à ADN de la famille des Asfarviridae, elle se transmet par contact direct entre des porcs infectés et des porcs sensibles ainsi que par des tiques molles infectées du genre Ornithodoros. Elle dévaste la production porcine aussi bien dans des établissements d’élevage hautement industrialisés que dans les petites entreprises commerciales et les basse-cours, entraînant de ce fait la fermeture des marchés d’exportation des animaux et de la viande, décimant les populations porcines et détruisant les moyens d’existence des individus et des ménages.

La FAO a recommandé aux éleveurs de signaler tout cas suspect aux agences vétérinaires et de se conformer aux mesures de prévention, telles que la propreté des installations d’élevage et des moyens de transport.

Depuis que la PPA s’est déclarée en Chine en 2018, la FAO a fourni son soutien  technique au Département de la médecine vétérinaire du MARD pour mettre en place un plan d’action national pour maîtriser la maladie, tout en évaluant les risques et en organisant des exercices de simulation de PPA dans la province de Lào Cai.

La FAO a également organisé un atelier régional sur la préparation de mesures de lutte contre la PPA à l’intention des vétérinaires du Vietnam, du Laos, du Myanmar et de la Chine afin de renforcer la coopération pour enrayer la propagation de la maladie en Asie du Sud-Est. Pawin Padungtod, coordonnateur technique senior de la FAO, a déclaré que l’institution onusienne va travailler en étroite collaboration avec les agences du MARD pour prendre des mesures techniques afin d’aider le pays à contrôler rapidement cette maladie.

Selon le Département de la médecine vétérinaire, jusqu’au 20 mars, la PPA est apparue dans 20 provinces et villes du pays, et les foyers les plus récents ont été découverts dans la province de Lai Châu (Nord). 

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le ravioli du village de Kênh, une saveur naturelle

Le tourisme vietnamien sera présenté en Chine en mai Le programme de présentation du tourisme vietnamien en Chine constitue le point d’orgue des activités la branche touristique dans les temps à venir. Cette information a été donnée par le porte-parole du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme, Nguyên Thai Binh, lors d’une conférence de presse périodique de ce ministère tenue le 17 avril à Hanoï.