11/12/2018 17:09
Le président russe Vladimir Poutine et la chancelière allemande Angela Merkel ont souligné la nécessité de résoudre les problèmes dans le détroit de Kertch, de questions liées au Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI) et le conflit syrien, ont rapporté mardi des médias russes.
>>Remise au Parlement du projet de loi sur la résiliation du traité d'amitié avec la Russie
>>L'OTAN renforce sa présence en mer Noire
>>Le Kremlin dément les accusations ukrainiennes concernant les projets d'agression de la Russie

Le président russe Vladimir Poutine et la chancelière allemande Angela Merkel.
Photo: AFP/VNA/CVN

Le président russe et la chancelière allemande se sont entendus, lundi 10 décembre dans un entretien téléphone, à résoudre le récent incident russo-ukrainien  dans le détroit de Kertch, de questions liées au Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI) et de la situation en Syrie, ont ajouté les mêmes sources citant un communiqué du Kremlin. "Les dirigeants ont poursuivi leur discussion sur la situation dans le détroit de Kertch. Ils ont exprimé leur intérêt commun à prévenir toute escalade des tensions dans la région d'Azov-mer Noire et à résoudre les problèmes provoqués par les actions provocatrices des autorités ukrainiennes", ont poursuivi les mêmes sources.

M. Poutine et Mme Merkel ont également évoqué le conflit syrien, mettant  l'accent à l'occasion sur la priorité des tâches destinées à favoriser le dialogue intersyrien et à mettre en place une commission constituante, ont précisé les médias russes. Les deux dirigeants ont échangé, par ailleurs, leurs points de vue sur la situation en matière de sécurité stratégique après l'annonce par les États-Unis qu'ils allaient se retirer du traité FNI.

Il s'agit du deuxième entretien téléphonique, ces dernières semaines, entre les deux dirigeants à propos de l'incident du détroit de Kertch, le premier remontant au 27 novembre dernier. La Russie a saisi, le 25 novembre, trois navires ukrainiens près du détroit de Kertch, affirmant qu'ils avaient "violé" les eaux territoriales russes. Kiev a qualifié cet incident comme un "acte d'agression", décrétant 30 jours de loi martiale dans certaines régions du pays à compter du 28 novembre.

APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le pont Long Biên, un des monuments historiques inoubliables de Hanoï.