16/01/2020 15:28
Vladimir Poutine a proposé mercredi 15 janvier une révision de la Constitution et nommé un nouveau Premier ministre, des annonces qui ont relancé les conjectures sur la préparation de son avenir politique après la fin en 2024 de son dernier mandat de président.
>>Russie : démission du gouvernement
>>Poutine débat des questions lors de sa conférence de presse

Le président russe Vladimir Poutine et le Premier ministre Dmitri Medvedev le 8 avril 2018 à Moscou.
Photo : AFP/VNA/CVN

M. Poutine a choisi comme remplaçant à Dmitri Medvedev, son fidèle chef de gouvernement, un personnage de l'ombre : Mikhaïl Michoustine, 53 ans, le patron du fisc russe.

La chambre basse du Parlement, la Douma, examinera jeudi 16 janvier cette candidature, selon les agences russes.

À la tête du Service fédéral des impôts depuis 2010, M. Michoustine s'est forgé la réputation d'être un haut fonctionnaire efficace. Il a mis en place "le meilleur système de collecte d'impôts au monde", selon la télévision d'État Rossiya-24.

Ce choix a été annoncé juste après l'annonce de la démission du gouvernement, dans la foulée d'un discours du président russe annonçant des réformes constitutionnelles. Les ministres restent chargés des affaires courantes jusqu'à l'entrée en fonction d'une nouvelle équipe.

M. Michoustine n'a fait aucune déclaration immédiate, le Kremlin ne diffusant que des photos de l'intéressé en costume sombre, en tête-à-tête avec Vladimir Poutine.

Dans une allocution, M. Poutine a proposé de soumettre au vote des Russes des réformes de la Constitution devant renforcer les pouvoirs du Parlement, tout en préservant le caractère présidentiel du système. Il s'agit de la première révision de la loi fondamentale depuis son adoption en 1993.

M. Medvedev, qui devrait devenir vice-président du Conseil de sécurité russe, a expliqué son départ par la nécessité de donner au président "les moyens de prendre toutes les mesures qui s'imposent".

Les propositions de réformes exposées par M. Poutine visent aussi à renforcer les gouverneurs régionaux, à interdire aux membres du gouvernement et aux juges de disposer d'un permis de séjour à l'étranger et à obliger tout candidat à la présidentielle à avoir vécu les 25 dernières années en Russie.

Le chef de l'État conservera le droit de limoger tout membre du gouvernement et nommera les chefs de toutes les structures sécuritaires.

Il a également proposé de renforcer les pouvoirs du Conseil d'État, une institution consultative composée de divers responsables nationaux et régionaux, et de placer la Constitution russe au dessus du droit international dans la hiérarchie des normes.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite culturelle pour les diplomates à Hanoï

Le Vietnam compte faire du tourisme le fer de lance de son économie d’ici 2030 Le Vietnam se fixe pour objectif de faire du tourisme le fer de lance de son économie d’ici 2030, pour un développement durable, aidant le pays à figurer parmi les 30 premiers du monde en termes de compétitivité touristique, selon une stratégie de développement touristique d'ici 2030 récemment approuvée par le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc.