30/01/2020 11:07
En 2020, le développement des start-up s’annonce encore plus dynamique qu’en 2019. Le gouvernement veillera à ce qu’elles puissent matérialiser leurs projets dans les meilleures conditions possibles.
>>Sciences et technologies : les dix évènements marquants de l'année 2019
>>Les investisseurs étrangers s’intéressent à l’écosystème de start-up vietnamien

Les start-up constituent un levier de croissance majeur pour le Vietnam.
Photo : Minh Quyêt/VNA/CVN

Les start-up constituent un levier de croissance majeur pour de nombreux pays émergents comme le Vietnam. Le bilan économique positif de 2019 et les prévisions optimistes pour 2020 permettront au gouvernement vietnamien d’offrir à ces entreprises un environnement plus propice à leur développement. 

Quelles aides aux start-up ?

De nombreux programmes de soutien en faveur des créateurs d’entreprises sont en cours comme par exemple "Aide aux démarrages d’entreprises dans le milieu estudiantin et scolaire jusqu’en 2025" ou "Assistance à la création d’un écosystème national de start-up jusqu’en 2025" qui a récemment été approuvé par le Premier ministre.

En 2020, de nouvelles mesures seront prises pour favoriser l’émergence de projets innovants et pour offrir aux jeunes talents de plus grandes facilités de financement.

L’exécutif souhaite, à plus long terme, créer un réseau de startups asiatiques, voire internationales qui permettrait aux porteurs de projets de partager leurs expériences et leurs succès.

Le permanent adjoint du programme de start-up national, Pham Ngoc Tuân, déclare : "Nous continuerons de perfectionner notre réseau de start-up. Nous encouragerons la création de nouvelles entreprises et diversifierons les moyens de les soutenir et de les aider financièrement.  Nous améliorons aussi le cadre juridique qui régira ces start-up".

Si en 2019, Hanoï et Hô Chi Minh-Ville comptaient le plus grand nombre de start-up, en 2020, Dà Nang, située dans le Centre du pays, devrait devenir le nouveau pôle de développement national.

Le vice-ministre des Sciences et Technologies, Trân Van Tùng, explique : "Dà Nang sera au cœur de notre stratégie de développement. La ville mènera une politique de proximité avec les localités voisines afin de promouvoir la création d’entreprises innovantes dans le Centre du pays. Il faut inciter les entreprises à diversifier leurs investissements de manière audacieuse et inviter les créateurs à participer au réseau".

Vers l’international ?

Le gouvernement entend également multiplier les échanges d’expériences entre les startups vietnamiennes et leurs consœurs aséaniennes. L’ASEAN est une région dynamique dont 60% de la population a moins de 35 ans. L’enjeu est donc de faire émerger des opportunités d’innovation et de les saisir.

Président de l’ASEAN, le Vietnam a introduit le développement des startups dans son agenda de 2020. Le président de la Chambre du Commerce et de l’Industrie vietnamienne, Vu Tiên Lôc, affirme : "Comme les start-up constituent notre avenir, je propose au Conseil consultatif des affaires de l’ASEAN de créer un réseau de start-up régional. Le Vietnam est prêt à partager son expérience sur la construction de son propre réseau".

Se lancer à l’international est la phase cruciale du développement des startups et le gouvernement restera à leurs côtés pour les aider à atteindre leurs objectifs.

VOV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Nguyên Thu Thuy, la céramiste des espaces urbains

Hôtellerie : Hanoï prête à accueillir la F1 Malgré les difficultés causées par le coronavirus, de nombreux hôtels sont prêts pour la course de Formule 1 prévue en avril à Hanoï. Ces établissements joueront un rôle non négligeable dans la promotion de l’image de la capitale vietnamienne, une destination sûre et attrayante.