23/06/2014 18:32
Environ 1.000 Vietnamiens de la ville de Francfort sur le Main (Allemagne), ainsi que d'autres Länder voisins du Sud-Ouest de l'Allemagne sont descendus dans la rue dimanche pour protester contre l'implantation illégale de la plate-forme de forage Haiyang Shiyou-981 par la Chine en pleine zone économique exclusive et sur le plateau continental du Vietnam.
 

Manifestations des Vietnamiens contre la Chine en Allemagne. Photo : VNA/CVN


Des représentants d'associations, d'organes et des amis allemands venus des villes de Francfort sur le Main, Offenbach, Mainz, Wiesbaden, Nuernberg, Muenchen, Hamburg, Bremen... ont participé.

Ils ont marché vers le Consulat général de Chine à Francfort sur le Main devant lequel ils se sont rassemblés, ont déployé le drapeau national et scandé des slogans exigeant de la Chine qu'elle retire sa plate-forme des eaux du Vietnam.

Selon le comité d'organisation, il s'agit d'une occasion pour tous les Vietnamiens d'Allemagne de s'unir pour protester contre ces agissements unilatéraux afin de témoigner de leur responsabilité comme de leur amour envers le pays natal et la Patrie, et appeler les personnes progressistes et éprises de paix en Allemagne et dans le monde à rester aux côtés du peuple vietnamien pour protester contre ces actes illégaux de la Chine en Mer Orientale, dont des actions inhumaines contre des pêcheurs vietnamiens.

Un ami allemand, M. Rocco Fritzchka, a affirmé son soutien au Vietnam.

C'est la 2e manifestation anti-chinoise des Vietnamiens vivant à Francfort sur le Main depuis que la Chine a implanté illégalement sa plate-forme de forage Haiyang Shiyou-981. Depuis le déploiement de cette dernière, les Vietnamiens d'Allemagne ont organisé des activités de solidarité avec leurs concitoyens du pays.

Outre des manifestations à Berlin, de Francfort, Munich et Hanovre.., ils ont collecté des fonds pour soutenir des pêcheurs et les personnes chargées de faire respecter la loi vietnamienne et protéger jour et nuit la souveraineté maritime et insulaire de la Patrie.

Début mai 2014, la Chine a implanté sa plate-forme de forage Haiyang Shiyou-981 protégée par des dizaines de navires, dont plusieurs bâtiments de guerre, et des avions dans les eaux vietnamiennes, 80 milles marins à l'intérieur du plateau continental et dans la zone économique exclusive du Vietnam.

Les navires d’escorte chinois ont attaqué avec des canons à eau et délibérément percuté les navires vietnamiens en mission, du 3 mai au 5 juin, blessant 12 surveillants de la pêche et endommageant 24 navires, parmi lesquels figurent 19 de la Surveillance des ressources halieutiques du Vietnam et 5 autres de la Garde-côte du Vietnam.

En plus d’un mois depuis l’installation illégale par la Chine de sa plate-forme Haiyang Shiyou-981 dans les eaux vietnamiennes, le Vietnam a procédé à plus de 30 échanges et dialogues sous diverses formes et à différents niveaux avec la Chine afin de lui demander de mettre fin à ses atteintes aux droits souverains, à la juridiction comme à la souveraineté du Vietnam sur l’archipel de Hoang Sa.

Le 4 juin, le Vietnam a adressé une troisième note diplomatique à la Chine pour protester et exiger qu’elle respecte sérieusement le droit international et cesse immédiatement ses activités qui violent les droits souverains et la juridiction du Vietnam sur sa zone économique exclusive et son plateau continental.

Cependant, la Chine n’a pas seulement failli à répondre à la bonne volonté du Vietnam, mais aussi a élargi la sphère d’activité de sa plate-forme en la déplaçant le 3 juin à 15 degrés 33 minutes 36 secondes de latitude Nord et 111 degrés 34 minutes et 11 secondes de longitude Est, 60 milles marins à l’intérieur du plateau continental et de zone économique exclusive du Vietnam.

VNA /CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.