11/05/2020 21:31
Le gouvernement thaïlandais lancera bientôt une application de suivi des contacts et effectuera régulièrement des tests pour six groupes à risque pour empêcher la propagation du coronavirus, dans le contexte où ce pays assouplit progressivement les mesures préventives strictes.
>>La situation pandémique dans certains pays d’Asie du Sud-Est
>>Asie du Sud-Est : le coronavirus tue encore, mais le nombre de contaminations ralentit

Au marché de Chatuchak à Bangkok, le 9 avril. Photo : AFP/VNA/CVN

La nouvelle approche est passée du ciblage géographique au dépistage des groupes à haut risque, a déclaré dimanche 10 mai Taweesilp Visanuyothin, porte-parole du Centre pour la gestion de la situation du COVID-19 (CCSA).

Les tests réguliers cibleront six groupes : personnel de santé, personnes nouvellement suspectées d'être infectées ou déjà mises en quarantaine, opérateurs de transports publics, livreurs, travailleurs migrants, personnes travaillant dans les bars et pubs ou endroits de divertissement.

La Thaïlande a commencé le 3 mai à assouplir ses règles de confinement bien que le décret d'urgence et le couvre-feu nocturne soient appliqués jusqu’à fin mai. Le deuxième volet de son plan de déconfinement commencera dimanche 17 mai si le nombre d'infections reste faible.

À ce jour, la Thaïlande a confirmé 3.015 cas de COVID-19 dont 56 décès.

En Indonésie, de nombreux marchés traditionnels, partie intégrante de la société indonésienne, modifient leur mode de fonctionnement pour maintenir les services. Un marché traditionnel sur l'île de Java (Giaja) s'est déplacé à l'extérieur et les étals ont été espacés d'au moins 1 m pour un fonctionnement plus sécurisé.

Dimanche 10 mai, l'Indonésie a enregistré plus de 14.000 infections. Les autorités locales s'attendent à ce que l’épidémie atteigne un pic fin mai et que le nombre de nouveaux cas diminue progressivement le mois suivant, si le pays réussit à arrêter la deuxième vague d'infections.

Pendant ce temps, le Cambodge est très prudent concernant la réouverture des écoles. Lundi 11 mai, le ministère de l'Éducation a déclaré que les écoles ne rouvriraient que lorsque le Cambodge et d'autres pays de la région seraient en mesure de contrôler l'épidémie.

Des centaines d'usines au Cambodge ont été fermées en raison de l'épidémie, affectant 200.000 travailleurs directs et indirects, à quoi s'ajoutent deux millions de personnes dépendant des revenus de ceux-ci.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vivre vert, nouveau mode de vie chez les jeunes Vietnamiens

Sa Pa détient le record de la plus grande vallée de roses au Vietnam La zone touristique Sun World Fansipan Legend  (dans le district de Sa Pa, province de Lào Cai) s’est récemment vue attribuer le record de la plus grande vallée de roses du Vietnam de la part de l’organisation Guinness Vietnam Record.