31/08/2018 08:27
Des pourparlers de la dernière chance sont en cours depuis plusieurs jours pour tenter d'éviter un assaut de Damas sur Idleb, ultime grand bastion rebelle en Syrie, qui pourrait selon l'ONU provoquer une nouvelle catastrophe humanitaire.

>>La Russie et la Turquie réfléchissent à une opération antiterroriste en Syrie, selon Lavrov
>>Irak: l'EI frappe une semaine après l'appel de son chef à continuer le combat
 

Un convoi de forces turques sur une autoroute près de Saraqeb dans la province syrienne d'Idleb (Nord-Ouest), menacée d'une offensive de Damas, le 29 août. Photo: AFP/VNA/CVN


Depuis des semaines, le gouvernement amasse des renforts aux abords d'Idleb, région frontalière de la Turquie, avant une probable offensive qui s'annonce comme l'ultime bataille d'envergure dans le conflit qui déchire le pays depuis 2011.

Car Idleb est le dernier grand fief insurgé où ont été envoyés des milliers de opposants et de jihadistes, à mesure que le gouvenerment de Bachar al-Assad, aidé par la Russie, l'Iran et le Hezbollah libanais, reprenait près des deux-tiers du territoire.

La province est contrôlée à 60% par les jihadistes de Hayat Tahrir al-Cham, groupe dominé par l'ex-branche syrienne d'Al-Qaïda, ainsi que par des factions rebelles, et les deux camps se livrent à des luttes intestines.

Des troupes turques sont aussi stationnées dans la zone et la Turquie, parrain de certains groupes opposants, ne veut pas d'assaut, de crainte d'un nouvel afflux de réfugiés vers sa frontière.

Mais la Russie "exige une dissolution de HTS pour éviter une offensive d'envergure" à Idleb, a affirmé Rami Abdel Rahmane, le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"Des discussions indirectes sont en cours entre la Turquie et HTS", a-t-il ajouté, précisant que le lancement d'une offensive dépendrait "de l'échec ou du succès des pourparlers".

 

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Quang Ninh accueille 10 millions de touristes de janvier à septembre Selon le Service provincial du tourisme, au cours des neuf premiers mois de l’année, le nombre de touristes ayant visité Quang Ninh est estimé à plus de 10 millions, dont 3,6 millions de visiteurs étrangers, soit une hausse respective de 25% et de 19% en glissement annuel.