04/05/2019 07:15
Les jeunes scientifiques vietnamiens, qui veulent avoir accès à l’univers de la recherche, peuvent trouver un éminent mentor: la Doctoresse Nguyên Tuê Anh, économiste à l’Université d’Oxford, au Royaume-Uni.
>>Davantage d’efforts sont nécessaires pour optimiser les ressources des Viêt kiêu
>>Création d'un club des scientifiques vietnamiens à Victoria
>>Rassembler les élites vietnamiennes d’où qu’elles viennent

La Doctoresse Nguyên Tuê Anh.
Photo: CTV/CVN

Chargée de recherche postdoctorale au Centre de développement international de l’Université Harvard, la Doctoresse de la génération 8X (née dans les années 1980), Nguyên Tuê Anh, est bien connue en tant que co-fondatrice de l’École d’été en recherche du Vietnam (Vietnam summer school in research - VSSR) et traductrice du "Vade-mecum sur l’économie" du Professeur sud-coréen Ha Joon Chang. Son objectif du fond du cœur est d’offrir aux jeunes scientifiques vietnamiens l’opportunité d’avoir accès à l’environnement de recherche économique à un niveau international.

Il ne faut pas se limiter

Au premier contact, on est immédiatement captivé par ses connaissances dans de nombreux domaines. Des problèmes qui peuvent paraître complexes au commun des mortels deviennent limpides lorsqu’elle les explique par des mots simples et compréhensibles afin d’aider son interlocuteur à mieux comprendre.

"Il ne faut pas se limiter. Il faut apprendre dans des domaines très différents". Tel est la devise de la Doctoresse Tuê Anh.

En tant que spécialiste en économie, Tuê Anh s’est engagée dans divers secteurs. Pour elle, tous les moyens sont bons pour enrichir ses connaissances: cours de formation, auto-apprentissage, lecture, etc.

Sur son compte Facebook, cette chercheuse et enseignante à la faculté de Politique publique de l’École de Blavatnik du gouvernement, relevant de l’Université d’Oxford, présente et commente les livres de deux lauréats du prix Nobel d’économie: George Akerlof et Robert J. Shiller. Elle y commente également des manuels scolaires.

La Doctoresse Tuê Anh et ses parents.
Photo: NVCC/CVN

Confiante en sa grande érudition, la Doctoresse a été choisie par la librairie bicentenaire Blackwell’s Oxford pour rejoindre le petit cercle de lecteurs chargés de prendre connaissance de livres pas encore édités, afin de donner leurs avis et d’échanger avec leurs auteurs, avant publication.

Depuis 2015, Tuê Anh est en charge du management du secteur de Développement économique de l’Initiative de jeunes chercheurs (Young Scholars Initiative - YSI en anglais). Grâce à un réseau de 9.000 étudiants qui suivent de par le monde des formations post-universitaires en économie, Tuê Anh a organisé de nombreux cours de formation et colloques scientifiques à New York et Boston (États-Unis), Oxford, London, Edinburgh (Grande-Bretagne), Trento (Italie), Bloomfontein (Afrique du Sud), Budapest (Hongrie), etc.

Dans le cadre de ces événements, une centaine d’étudiants brillants ont obtenu des bourses d’études d’YSI. "Je suis très heureuse de participer un peu à l’avenir des jeunes experts économiques. Je souhaite voir, dans les années à venir, de nombreux jeunes vietnamiens rejoindre l’équipe des meilleurs spécialistes en économie au niveau international", partage-t-elle. Avant de souligner: "Je voudrais leur offrir l’opportunité d’avoir accès aux nouveaux savoir-faire et nouvelles méthodes de recherche".

Lors de son travail à Harvard fin 2017, la Doctoresse Tuê Anh a coopéré avec Châu Thanh Vu, qui y suit une formation post-universitaire en économie, pour fonder la VSSR. Grâce à la collaboration de spécialistes travaillant dans les plus grandes universités internationales, cette école a pour mission de transférer des connaissances et méthodes de recherche de niveaux universitaire et post-universitaire aux étudiants, vietnamiens et étrangers. Chaque année, elle présente différents domaines (connaissances macroécono-miques, commerce, mise en application concrète dans la gestion économique, etc.).

En plus de donner des cours de formation, cet établissement s’engage dans des activités humanitaires. Ainsi, les frais d’études d’une centaine de participants sont destinés à l’installation d’équipements sanitaires à l’Hôpital central de pédiatrie de Hanoï pour les malades en situation difficile.

Plaidoyer pour davantage de femmes scientifiques

Avec l’appui des Universités de médecine de Hanoï et de Fulbright à Hô Chi Minh-Ville,  la VSSR a octroyé, en 2018, deux bourses d’études complètes à deux brillants élèves et 86 millions de dôngs à des familles d’enfants malades en situation difficile à l’Hôpital central de pédiatrie de Hanoï. Cette année, Tuê Anh souhaite que des sponsors aident à mettre en œuvre des programmes identiques.

D’après la Doctoresse, sa famille, dont son père qui est Professeur ès sciences économiques, et sa mère, spécialiste en finance et comptabilité, est la base de ses succès remarquables. Ses statistiques indiquent que le nombre de femmes suivant des formations post-universitaires est inférieur à celui des hommes. Devant cette situation, elle a attiré l’attention des responsables pour qu’ils rehaussent la position des femmes dans la recherche scientifique.

La Doctoresse Tuê Anh a coopéré avec des femmes économistes de Grande-Bretagne, de France et des États-Unis pour fonder l’organisation "Pour un secteur économique plus diversifié". Celle-ci collabore avec des universités de plusieurs pays et territoires pour que davantage de femmes travaillent dans des établissements de recherche scientifique.


Profil de la Doctoresse Tuê Anh

Nguyên Tuê Anh a obtenu ses diplômes d’agrégation et de doctorat à l’Université de Greenwich (Royaume-Uni). En 2012, elle a reçu le Prix  "Meilleure thèse de doctorat". Avec plus de six ans d’enseignement au Royaume-Uni, aux États-Unis et en Europe, elle a été reconnue membre de l’Académie britannique d’enseignement aux niveaux universitaire et post-universitaire. Depuis 2015, elle dirige le Groupe de recherche sur l’économie du réseau global des jeunes économistes à l’Institut pour une nouvelle pensée économique (New York).


Câm Sa/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Seize journalistes francophones à l’atelier de formation au reportage

Rendez-vous au Festival des fleurs de Dà Lat en décembre Le 8e Festival floral de Dà Lat se déroulera du 20 au 24 décembre dans les villes de Dà Lat, Bao Lôc et d’autres districts de la province de Lâm Dông, sur les hauts plateaux du Centre.