25/03/2018 11:45
Suite au succès du Onze national Espoirs à la Coupe d’Asie des nations U23 2018, le football vietnamien a engendré des réactions positives dans la société. Cependant, l’image et les objets à l’effigie de l’équipe nationale sont encore sous-exploités.
>>La presse japonaise apprécie le football vietnamien
>>L’homme qui a su transcender le football vietnamien
>>L’entraîneur de l’équipe U23 éprouve "bonheur et responsabilité"

La Fédération de football du Vietnam prendra des mesures pour protéger le droit à l’image de l’équipe nationale.
Photo : Huu Pham/CVN

Les Vietnamiens sont toujours considérés comme des fans du ballon rond de premier rang en Asie du Sud-Est. Leur amour pour ce sport roi a été exprimé avec jubilation quand le Onze national Espoirs est devenu vice-champion de la Coupe d’Asie des nations U23 en février dernier en Chine. Au Vietnam, une forêt de gens portant des t-shirts arborant les couleurs du drapeau national sont descendus dans les rues pour célébrer la victoire de l’équipe.

Histoire des maillots de foot

C’est très naturel de porter des t-shirts avec le drapeau vietnamien afin d’encourager l’équipe nationale. Mais sur le plan commercial, certains points pourraient être améliorés au profit du football vietnamien. En effet, on peut considérer comme essentiel de porter les maillots officiels de son équipe favorite. Cependant, cette pratique n’est pas répandue au Vietnam. À rappeler qu’après la victoire de l’Allemagne à la Coupe du monde de football 2014 au Brésil, plus de 11 millions de ses maillots avaient été vendus.

En Asie du Sud-Est, le maillot de foot est aussi considéré comme une pièce incontournable pour les supporters qui veulent soutenir leur équipe de manière authentique. Ainsi, pour les supporters thaïlandais qui sont venus au Vietnam, le maillot de foot était presque indispensable.

Porter un maillot de foot est un moyen d’afficher le soutien et de montrer l’attachement à l’équipe favorite.
Photo : CTV/CVN

Plusieurs entreprises vietnamiennes comme Vietinbank, BIDV et Son Kansai ont obtenu des droits pour associer leur image à certains clubs anglais de la Premier League dont Chelsea et Manchester United, avec des contrats de plusieurs millions de dollars par an. Cependant, elles n’ont pas encore négocié ce type de contrats avec l’équipe nationale.

Cela peut être interprété de deux manières. D’une part, les entreprises vietnamiennes ne parviennent pas à estimer à sa juste valeur le potentiel de l’exploitation commerciale de l’image de l’équipe nationale, ou bien cette dernière ne séduit pas encore les grandes entreprises domestiques. D’autre part, la Fédération de football du Vietnam (VFF) adopte une attitude passive dans l’exploitation commerciale de cette image.

Jusqu’à aujourd’hui, la VFF n’a pas encore de stratégie pour développer la marque de l’équipe nationale ainsi que les revenus qu’elle génère.

La récente "fièvre U23" peut être considérée comme un potentiel début de développement de ce label. Près de 100 entreprises ont d’ailleurs annoncé vouloir offrir une prime aux membres de l’équipe et son entraîneur sud-coréen Park Hang-seo. Ce montant est estimé à environ
40 milliards de dôngs.

Problèmes de droits de propriété

En ce qui concerne les droits d’exploitation de l’image de l’équipe U23, il reste beaucoup à accomplir. En effet, de nombreuses entreprises ont utilisé et exploité illégalement l’image du Onze national Espoirs ainsi que de son entraîneur Park Hang-seo. 

Face à cette situation, la VFF a rappelé détenir les droits d’exploitation de l’image des équipes nationales : "Après le succès de l’U23 du Vietnam, de nombreux organisations, entreprises et particuliers ont exploité son nom, son image, sa marque pour des produits et services, sans l’autorisation officielle de la VFF. Ceci est une violation des droits commerciaux. La VFF exige l’arrêt immédiat de l’utilisation illégale des noms, images et marques de commerce des équipes nationales. Elle prendra des mesures pour protéger ses droits, conformément à la loi".

Cette stratégie aurait dû être établie auparavant et appliquée à temps. La VFF doit mettre en place une stratégie de développement de la marque, afin que les entreprises nationales puissent participer directement à des investissements à long terme pour l’équipe nationale, en vue de son développement durable.
 
Phuong Nga/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.