14/01/2020 16:19
Placée sous le thème "Cohésif et Réactif", l’Année présidentielle de l’ASEAN par le Vietnam a commencé le 1er janvier. Fort d’une première expérience en 2010, le pays entend renforcer la résilience de l’association pour qu’elle s’adapte mieux à un monde de plus en plus instable.
>>Trois orientations prioritaires pour le pilier économique de l'ASEAN en 2020
>>Pour une ASEAN cohésive et réactive
>>Le Vietnam a la capacité de coordonner les efforts communs pour régler les défis

Les participants de la réunion du Comité des représentants permanents dans l’année de la présidence vietnamienne de l’ASEAN, le 9 janvier à Jakarta.
Photo : Huu ChiênVNA/CVN

Fondée le 8 août 1967, l’ASEAN a énoncé dans la Déclaration de Bangkok son ambition de créer une région pacifique, indépendante et prospère en Asie du Sud-Est. Près de cinq décennies plus tard, le 31 décembre 2015, a été créée la communauté de l’ASEAN qui s’articule autour de trois grands piliers que sont la politique, l’économie et le social. Membre responsable de l’association depuis 1995, le Vietnam a toujours accompagné l’ASEAN de manière active.

Une communauté prometteuse

Partenaire privilégié de beaucoup de pays et acteur de plusieurs tribunes régionales majeures, l’ASEAN s’applique à réaliser les trois objectifs majeurs de sa Vision de 2025, à savoir : renforcer son influence à l’international, promouvoir le maintien de la paix et s’inscrire dans une démarche de développement durable en Asie du Sud-Est.

Située entre les Océans Pacifique et Indien, l’ASEAN qui réunit certaines des économies émergentes les plus dynamiques, représente un marché de 642 millions de consommateurs de plus en plus convoité par les grandes puissances économiques. Ambitieux et dynamiques, ses pays membres investissent aujourd’hui massivement dans les nouvelles technologies, l’intelligence artificielle et la robotique, pour répondre aux exigences de la quatrième révolution industrielle. Les gouvernements, membres de l’ASEAN collaborent étroitement pour trouver des mesures susceptibles de contourner les conséquences des conflits commerciaux.

L’ambassadeur Trân Duc Binh, chef de la Mission permanente du Vietnam auprès de l’ASEAN, lors de la première réunion du Comité des représentants permanents dans l’année de la présidence vietnamienne de l’ASEAN.
Photo : Huu ChiênVNA/CVN

Président de l’ASEAN et membre non permanent au Conseil de sécurité de l’ONU en 2020, le Vietnam est parfaitement avisé des enjeux et défis qu’impose une conjoncture mondiale vulnérable.

Pour le développement durable de l’ASEAN

"Connecté et Réactif" sont les deux mots d’ordre du Vietnam en 2020. Le pays souhaite renforcer les liens entre les pays membres et s’employer à limiter les risques venus de l’extérieur. Ce thème, qui fait suite aux précédents "Renforcer le partenariat pour le développement durable" en 2019 et "Résilience et Innovation" en 2018, a été largement salué par les États membres. Aujourd’hui plus que jamais, il est essentiel que les membres de l’Association renforcent leurs liens pour acquérir une force et une  influence collectives et pour répondre aux nouveaux enjeux de l’économie mondiale.

2020 sera une année importante, car elle marquera les cinq ans de la Déclaration de la constitution de la communauté de l’ASEAN et le premier bilan des objectifs fixés dans le cadre de la Vision de l’ASEAN 2025. Le Vietnam, qui a présidé avec succès l’association en 2010, entend poursuivre et mener à bien les objectifs fixés par ses prédécesseurs.

VOV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
“Mémoires de Hôi An”, retour sur les origines

Têt : branle-bas de combat au village de fleurs de Sa Déc À l’approche du Têt traditionnel, le village des fleurs de Sa Déc, province de Dông Thap (Sud), entre dans une période très affairée. Les quelque 2.000 foyers producteurs mettent les bouchées doubles pour répondre aux nombreuses commandes.