02/01/2020 09:45
Poursuivant une politique extérieure indépendante, autonome et d’intégration mondiale, en plus de ses efforts, le Vietnam a renforcé sa coopération internationale et mobilisé au mieux les aides des ONG étrangères. Pourtant, des difficultés demeurent toujours.
 >>Le Vietnam veut le soutien de l’OMS pour un meilleur système de santé
>>Le fonds d’aide aux plus démunis : bilan des trois dernières années

La bibliothèque amicale de l’École primaire de Lôc Ninh, dans la province de Tây Ninh (Sud), fait partie du projet de l’ONG Room to read. Photo : TN/CVN

Ces dernières années, la coopération entre le Vietnam et les ONG a connu des résultats encourageants. Grâce à leurs actions sur le terrain, les ONG contribuent grandement à la réduction de la pauvreté et au développement durable dans le pays. Elles représentent également une occasion particulière de renforcer les relations de coopération et d’amitié entre le peuple vietnamien et les peuples du monde entier. C’est ce qu’a estimé le vice-ministre des Affaires étrangères, Bùi Thanh Son, président du Comité chargé des affaires des ONG. 

Pour la période 2008-2013, la valeur totale des aides décaissées par les ONG a atteint 1,43 milliard d’USD et 1,76 milliard pour 2014-2019. Un montant peu élevé certes, mais représentant tout de même une ressource précieuse pour les communautés vulnérables en besoin d’assistance à travers l’ensemble du pays, et ce dans divers domaines : lutte contre la pauvreté, santé, éducation, règlement des séquelles de la guerre, entre autres.

En effet, les aides des ONG étrangères en addition aux efforts conjoints du Parti, du peuple et de l’armée du Vietnam, ont permis au pays d’atteindre plus tôt les Objectifs du Millénaire pour le développement des Nations unies. Les aides des ONG ont ainsi contribué au processus de développement socio-économique du Vietnam.

Des aides significatives

En outre, les ONG sont intervenues dans les régions reculées du Vietnam afin de partager leur expertise et former les organisations et les individus à des techniques plus efficaces dans le domaine de l’agriculture, par exemple.

On peut noter un petit projet, mais dont l’impact est significatif, intitulé Room to Read, une ONG américaine en action au Vietnam depuis 2001. Après plus de 18 ans au Vietnam, Room to Read a créé un modèle de "bibliothèque amicale" dans les écoles de certaines localités. Ce projet est maintenant effectif dans 34 provinces et villes et a encouragé les élèves de ces écoles à découvrir les joies de la lecture.

D’autre part, la coopération avec les ONG étrangères s’affirme comme un domaine important dans les relations extérieures du pays. En addition aux programmes et projets efficaces et concrets, ces organisations ont également offert au pays de nombreuses occasions précieuses en termes de gouvernance et de formation du personnel, et ont contribué à renforcer sa collaboration et sa solidarité avec les autres nations.

Les ONG ont mené, en coopération avec leurs partenaires vietnamiens, des activités présentées lors des forums multilatéraux organisés au Vietnam ou à l’étranger, contribuant ainsi à mettre en lumière à l’international le pays et ses progrès socio-économiques. Sa place sur la scène internationale et lors des forums internationaux s’est ainsi affermie. Son mandat de 2014-2018 en tant que membre du Conseil des droits de l’homme de l’ONU témoigne de la confiance de la communauté internationale à l’égard de ses acquis.

Les défis à relever
 
Les ONG contribuent grandement à la réduction de la pauvreté et au développement durable au Vietnam. Photo : Hô Câu/VNA/CVN

Selon Bùi Thanh Son, bien que le Vietnam ait atteint la catégorie de pays à revenu moyen inférieur, il lui reste encore beaucoup de difficultés et de défis à relever pour faire face aux conséquences toujours présentes de la guerre, notamment l’agent orange/dioxine, et aux impacts du changement climatique. Les ONG étrangères ont beaucoup de terrains d’action potentiels en tant que partenaires du Vietnam.

Actuellement, le Vietnam est en train d’élaborer sa stratégie de développement socio-économique des 10 ans à venir (2021-2030) où l’accent sera mis sur le développement durable, la formation et le développement de la main-d’œuvre, la restructuration agricole vers l’application des hautes-technologies conformément à la 4e révolution industrielle…

Le besoin d’ONG partenaires reste présent notamment pour l’amélioration des compétences des acteurs dans l’élaboration des politiques ainsi que la mise en œuvre des projets. Afin de soutenir et faciliter leurs activités au Vietnam, le Comité des affaires des ONG a proposé un programme concret de mobilisation d’aides pour la période 2020-2025, avec le souhait de les voir étudier et se mobiliser afin d’aider le pays à surmonter les difficultés spécifiées. Il s’est engagé à perfectionner le cadre juridique et à créer des conditions favorables à la gestion et à l’utilisation efficaces des ressources d’assistance dans le but de promouvoir la réduction de la pauvreté et le développement durable.
 

Vingt-neuf ONG étrangères honorées

Lors de la 4e conférence internationale sur la coopération entre le Vietnam et les ONG, tenue mi-décembre à Hanoï, 29 ONG étrangères ont été honorées pour leurs contributions exceptionnelles au développement socio-économique du Vietnam entre 2014 et 2018. Parmi elles, Action Aid International (AAI), ChildFund Australia (ChildFund), Rosa Luxembourg Foundation (RLS), Save the Children International (SCI), The Dariu Foundation (Dairu), The International Center (IC) et World Wide Fund for Nature (WWF).
 
Huong Linh/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Nguyên Thu Thuy, la céramiste des espaces urbains

Le Centre du Vietnam reste une destination sûre Alors que de nombreuses localités ont suspendu leurs activités touristiques pour prévenir les infections respiratoires aiguës causées par la nouvelle souche du coronavirus (COVID-19), le Centre du Vietnam fait des efforts pour assurer la sécurité pour accueillir les voyageurs, avec des mesures pour consolider son image de destination sûre.