20/01/2022 21:27
Ces dernières années, l'indice de l’innovation et de la créativité du Vietnam s'est considérablement amélioré dans le classement mondial. Cependant, il existe des points faibles dans ce secteur.
>>Innovation : le Vietnam fait des progrès impressionnants
>>La compétitivité et la croissance passent par la R&D

Au laboratoire du l’Institut de recherche des mégadonnées VinBigData Research.
Photo : VNA/CVN

En 2020, sur l'indice de l’innovation et de la créativité, le Vietnam se classait 42e sur 131 pays et territoires, en tête du groupe des 29 pays et économies ayant le même niveau de revenu. En 2021, le Vietnam pointait au 44e rang après la mise à jour des données du PIB (en hausse d'environ 36% par rapport à 2020).

Selon les récentes enquêtes publiées par le ministère de la Science et de la Technologie, la majorité des entreprises ont réalisé des innovations "en investissant dans de nouvelles technologies associées aux biens, aux machines et à l’équipement" ou "en améliorant la technologie et l'équipement déjà existants". Mais rares sont celles qui investissent en recherche et développement (R&D).

Les entreprises vietnamiennes n’ont consacré en effet que 1,6% de leur chiffre d'affaires annuel à la R&D, inférieur à celui de nombreux pays d’Asie du Sud-Est, derrière les Philippines (3,6%), la Malaisie (2,6%) et même le Laos (14,5%). Du côté de l’État vietnamien, les dépenses dans le domaine de la science et la technologie n'ont été que d'environ 0,44 % du PIB en 2020, derrière Singapour (2,22 %), la Malaisie (1,44 %) et la Thaïlande (0,78 %).

"Le Fonds national pour l'innovation technologique dispose actuellement d’un montant 2.000 milliards de dôngs avec l’objectif de mettre en œuvre des politiques visant à soutenir et à promouvoir les entreprises innovantes et les startups", a déclaré Dr. Chu Duc Hoàng du ministère des Sciences et de la Technologie.

Cependant, la grande majorité des entreprises sous-estiment encore le rôle de la technologie et de l'innovation. Elles n'ont pas beaucoup d'expérience dans la construction et la mise en œuvre de projets d'investissement dans l'innovation technologique avec un soutien budgétaire de l’État, a souligné ce responsable.

Des solutions nécessaires

La conception et la mise en œuvre des politiques de promotion des activités scientifiques et technologiques et de l'innovation des entreprises est un domaine nouveau pour les instances décisionnaires en particulier et pour la gestion de l'État en général. Profiter du soutien des organisations internationales en la matière pourrait améliorer le système en place.

Du fait de cette nouveauté, beaucoup d'entreprises n'ont pas encore prêté attention à la création du Fonds de développement de la science et de la technologie. Avec une déduction maximale de 10% du revenu imposable, l’incitation est très faible, insuffisant pour que les petites et moyennes entreprises (PME) veuillent mener à bien des activités scientifiques et technologiques et d’innovation. 

La coopération entre les banques et les organes compétents pour soutenir les entreprises innovantes et les fonds d'investissement est également importante.

Créé en vertu de la Loi d’assistance aux PME, le Fonds de développement des PME fournit également un soutien financier aux start-ups, avec un prêt maximum de 80% du capital total d'investissement pour chaque projet, avec des taux d'intérêt préférentiels, avec une durée maximale de sept ans.

Le ministère du Plan et de l'Investissement est en train d'élaborer un programme de soutien de la transformation numérique (des entreprises, coopératives et ménages d'affaire sur la période 2021-2025) afin de le soumettre au Premier ministre pour promulgation à l'échelle nationale.
 

Nguyên Tùng/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Rendez-vous au Centre de la quintessence du village artisanal vietnamien

SEA Games 31 : les visiteurs étrangers impressionnés À l’occasion des 31es Jeux d’Asie du Sud-Est (SEA Games 31), le Vietnam a accueilli un grand nombre de sportifs, d’entraîneurs, d’officiels et d’amoureux du sport, venus de tous les pays de la région.