03/08/2017 14:03
En dépit des grands changements de la situation internationale et régionale ces 50 dernières années, l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) a remporté des succès qui ont été salués par la communauté internationale.
>>Plaidoyer pour une vision, une identité et une communauté de l’ASEAN
>>Le Vietnam contribue activement au développement de l’ASEAN

Le secrétaire général de l'ASEAN, Lê Luong Minh. 
Photo : VNA/CVN

Lors d’une interview avec l’Agence Vietnamienne d’Information (VNA) à l’occasion du cinquantenaire de l’ASEAN, le secrétaire général de l’Association, Lê Luong Minh, a rappelé les jalons historiques depuis sa fondation en 1967 avec cinq membres fondateurs qu'étaient l’Indonésie, la Malaisie, les Philippines, la Thaïlande et Singapour. Le Brunei y a adhéré en 1984. Le Vietnam est venu ensuite, en 1995, puis le Laos et le Myanmar en 1997, et enfin le Cambodge en 1999. Il s’agit de repères importants pour promouvoir la solidarité entre les pays d’Asie du Sud-Est pour la paix et la prospérité de toute la région.

Lê Luong Minh a également évoqué la Déclaration de l’ASEAN Concord II (Bali Concord II) qui, adoptée en 2003, a défini des étapes pour parvenir à la création d’une Communauté de l’ASEAN reposant sur trois piliers : politique-sécurité, économie, culture-société. L’adoption de la Charte de l’ASEAN en 2007 a posé un cadre juridique et institutionnel pour la Communauté de l’ASEAN. La fondation de la Communauté de l’ASEAN en décembre 2015 et la publication de la Vision pour 2025 sont des jalons particulièrement importants de l’histoire de l’ASEAN.  

Rôle majeur de l’ASEAN

 
S’agissant du rôle actuel de l’ASEAN, Lê Luong Minh a souligné l’importance des mécanismes initiés par l’association. Selon lui, le Forum régional de l’ASEAN (ARF), le Sommet d’Asie de l’Est, l’ASEAN+3, la conférence élargie des ministres de la Défense de l’ASEAN (ADMM+), sont des plates-formes importantes où les puissances et les autres pays de la région dialoguent et se consultent pour chercher des solutions aux tensions, notamment celles sur la non prolifération des armes nucléaires et les différends territoriaux en Mer Orientale. Le rôle central de l’ASEAN au sein de ces mécanismes contribue considérablement au maintien de l’équilibre stratégique, de la paix et de la stabilité dans la région.

En ce qui concerne les défis et opportunités pour l’ASEAN, le secrétaire général Lê Luong Minh a souligné que la Vision pour 2025 favoriserait le développement et l’intégration de l’association pour qu’elle soit plus autonome et puissante, et ait un rôle plus important dans la région et dans le monde. Cependant, elle doit faire face à plusieurs défis liés aux écarts de développement entre les pays membres, aux connaissances modestes des citoyens sur la Communauté de l’ASEAN, ou aux évolutions complexes de la situation en Mer Orientale qui pourraient engendrer des conflits et de l’instabilité…

Lê Luong Minh a indiqué que l’ASEAN avait avancé plusieurs mesures pour résoudre des défis et développer une communauté solide et durable selon la Vision pour 2025. Le secrétaire général de l’ASEAN a insisté sur la nécessité d’harmoniser les intérêts à court terme des pays et les intérêts communs et à long terme de la communauté, ainsi que d’améliorer les connaissances des citoyens de la région sur la Communauté de l’ASEAN.  Il est également nécessaire d’approfondir les relations économiques au sein de la région comme entre l’ASEAN et ses partenaires, de développer le rôle central de l’ASEAN dans la recherche de solutions aux différends régionaux selon le droit international.

VNA/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bravo aux lauréats du concours «Jeunes Reporters Francophones»

La pagode de Long Tiên, une destination incontournable Long Tiên, qui se trouve dans la rue éponyme, au pied de la montagne Bài Tho (Poème), est la plus grande pagode de la ville de Ha Long, province de Quang Ninh (Nord).