10/05/2018 16:47
Le Vietnam recense plus d’une trentaine de parcs nationaux, représentant 3% de la superficie du pays. De  nombreux visiteurs choisissent ces vastes étendues comme destinations touristiques. Une bonne tendance mais les pressions sur l’écosystème et l’environnement doivent être limitées.
>>Parc national de Ba Vi, un souvenir inoubliable
>>Une menace environnementale dans les parcs américains
>>Le Parc national de Xuân Son, un site d’écotourisme à Phu Tho

Visiteurs dans une grotte touristique au Parc national de Cuc Phuong, province de Ninh Binh (Nord).
Photo: Minh Duc/VNA/CVN

Ainsi, les activités touristiques doivent être strictement gérées pour protéger la nature. Les visiteurs  doivent prendre conscience de leur responsabilité dans la protection de l’environnement.

Récemment, l’agence de voyage TransViet a mené un examen au Parc national de Cuc Phuong dans la province de Ninh Binh (Nord). À travers cet examen, TransViet a reconnu des insuffisances dans la gestion des touristes. En se basant sur ses observations dans plus de 20 parcs nationaux sur les quatre continents, et 14 autres dans le pays, TransViet a proposé la campagne «Sauvez nos forêts», avec des orientations concrètes dans la fourniture des services, la gestion des visiteurs, par exemple l’installation d'équipements de prévention des feux, de poubelles, de points de ramassage des ordures, l’augmentation du prix des billets pour avoir plus d’argent dans le traitement des ordures, l’interdiction des véhicules motorisés dans la forêt, l’élargissement des parkings à l’entrée des forêts, etc.

D’après le classement de la compétitivité du tourisme global réalisé par le WEF (Forum économique mondial) en 2017, les index sur la protection de l’environnement du Vietnam sont inférieurs avec notamment la durabilité de l’environnement qui se classe au 129e rang sur 136 pays et territoires sélectionnés.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.