17/08/2018 21:23
Le Vietnam est toujours dans le groupe des pays où le nombre de cas d'avertissements et de retour des produits du marché européen est élevé. L'industrie alimentaire à elle seule en 2017 a plus de 90 cas et depuis le début de l’année 2018, plus de 40 cas reçoivent l'avertissement sur le marché européen.
>>Hausse des exportations de produits agricoles, sylvicoles et aquacoles
>>Objectif: une valeur des exportations agricoles de 40 milliards de dollars
>>L’UE, premier marché importateur de crevettes vietnamiennes

Le Vietnam est l’un des principaux exportateurs des produits dans le monde.
Photo : VNA/CVN

Voici les informations présentées lors de l'atelier intitulé "Surmonter les obstacles techniques aux produits agricoles et alimentaires pour l'exportation européenne" tenu par l'Association vietnamienne des entreprises de produits de haute qualité, le projet de produits vietnamiens de haute qualité et la société Bureau Veritas, tenue à Hô Chi Minh-Ville, le 17 août.

Selon Marieke Van Der Pijl, experte de l’Association des entreprises européennes au Vietnam (Eurocham), le Vietnam est l’un des principaux exportateurs dans le monde. Cependant, de nombreux produits du Vietnam sont principalement exportés à l'état brut. Il existe donc de nombreuses possibilités d'améliorer la transformation des produits pour accroître la valeur ajoutée.

Expliquant les raisons, les marchandises vietnamiennes se sont vu refuser l’entrée en Europe ainsi que sur d’autres marchés, Marieke Van Der Pijl a déclaré que les causes étaient des  problèmes de sécurité alimentaire. Par conséquent, lorsque les entreprises exportent vers n'importe quel marché, elles doivent seulement certifier que leurs produits répondent aux normes de qualité de ce marché pour réduire les coûts.

Nécessité d'augmenter la valeur des produits

En ce qui concerne le système européen d'alerte alimentaire (RASFF), Nguyên Huy, directeur de du secteur alimentaire de Bureau Veritas, a déclaré que les entreprises peuvent accéder à des informations sur les avertissements sur le marché européen pour réduire les risques pour leur entreprise et secteur de produits. Selon les statistiques, dans dix pays d’Asie du Sud-Est, le Vietnam représente plus d’un tiers des cas signalés sur le marché européen.

Le Vietnam a de nombreux produits potentiels, mais ils n’ont pas été exportés. Les entreprises vietnamiennes doivent augmenter la valeur des produits en améliorant l'emballage, ...  Actuellement, le Vietnam a près de 40 produits avec des indications géographiques, ce qui crée des conditions favorables et des opportunités pour les produits vietnamiens exportés vers le marché mondial. Le gouvernement devrait disposer de mécanismes et de politiques pour encourager la construction et le développement de la liste de produits portant les indications géographiques du Vietnam.

Nguyên Kim Thanh, spécialiste du projet des produits vietnamiens de haut qualité a indiqué que l’élevage est l’une des secteurs les plus compétitives dans le contexte de l’intégration du marché de libre-échange.

L'accord de libre-échange Vietnam - UE (EVFTA) devrait être approuvé d'ici la fin de 2018 et ouvrir des possibilités d'import-export pour les milieux d'affaires des deux parties. Cependant, l’EVFTA demande aux entreprises de concurrencer les capacités des produits de qualité supérieure, surmonter les obstacles techniques tels que l’étiquetage, l’emballage, l’information sur les produits, notamment la qualité des marchandises, la quarantaine animale et végétale.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.