12/06/2021 17:09
Établir un modèle d’écoulement efficace des produits agricoles dans les zones où sévit l’épidémie de coronavirus constitue un travail important. Des signes positifs en la matière sont apparus.
>>À la recherche de multiples canaux de consommation
>>Lào Cai accélère ses exportations de litchis vers la Chine

Il faut des solutions adéquate pour mettre en valeur des produits agricoles, car ils sont le fruit des efforts des paysans. Photo : VNA/CVN


Depuis le 1er  juin 2021, le ministère de l'Agriculture et du Développement rural (MADR), en coopération avec le Comité central de l'Union des femmes vietnamiennes et le Comité central de l'Union de la jeunesse communiste Hô Chi Minh, établit des modèles d’écoulement des  produits agricoles en faveur des paysans vivant dans les zones où sévit l’épidémie.

Ces modèles s’organisent à Hanoï et à Hô Chi Minh-Ville et dans certaines provinces et villes de manière plus formelle, en garantissant la qualité des produits ainsi que la sécurité dans la vente.

Selon le ministre de l'Agriculture et du Développement rural Lê Minh Hoan, ce soutien à l’écoulement des produits agricoles  fait également l'objet d'une grande attention de la part de toute la population ainsi que des autorités. "Le MADR travaillera avec l’Association de la vente au détail du Vietnam pour mettre en œuvre un programme visant à relier l'offre et la demande. Il faut consentir de gros efforts pour vendre des produits agricoles. Actuellement, la pandémie connaît des évolutions complexes et les paysans sont  très inquiets", a souligné le ministre.

"J'ai remarqué qu'aux endroits où l’on procède au sauvetage des produits agricoles, le travail de prévention et de contrôle de l’épidémie n'a pas été bien fait. Les habitants se pressent pour acheter des produits. Beaucoup d’entre-eux achètent trop alors qu’ils ne peuvent les consommer. Cela cause un gaspillage. Nous compatissons aux difficultés des agriculteurs, mais nous avons besoin d'une solution adéquate pour mettre en valeur des produits agricoles, car ils sont le fruit des efforts des paysans", a constaté le ministre Lê Minh Hoan.

Éviter le déséquilibre
entre la demande et l’offre


La demande dépassant l’offre n’est pas rare. Avant la pandémie, on a connu de temps en temps ce phénomène dans le pays. "Parfois, on trouve un superflu local. Alors, il faut résoudre la question concernant la connexion entre  producteurs et  consommateurs", dit le ministre.


Pour mieux écouler les produits agricoles, la connexion entre producteurs et consommateurs est indispensable. Photo : VNA/CVN


Pour résoudre cette situation, le MADR a proposé que le gouvernement accordrait un soutien plus élevé adressé aux compagnies chargées du transport agricole.

À long terme, le ministre Lê Minh Hoan a jugé que le Vietnam devrait établir un canal de communication bidirectionnel. "15 à 20 jours avant la récolte, les Services de l'agriculture et du développement rural des localités doivent fournir des informations au ministère de l'Agriculture et du Développement rural. Cela est très important parce qu’en se basant sur ces informations locales, ledit ministère informera les réseaux de distribution", conclut le ministre.

Le crise de la COVID-19 depuis 2020 a entraîné une accélération de la transformation numérique dans tous les domaines socio-économiques. Afin de bien écouler les produits agricoles, le Vietnam accélère actuellement la transformation numérique du secteur agricole pour saisir les informations sur le marché, les coopératives et les distributeurs.

À ce stade, le MADR établira un système de données et mettra régulièrement à jour les informations. Grâce à celui-ci, les réseaux de distribution comme supermarché, magasins connaitront bien la période de récolte et la quantité récoltée de chaque localité. Ils  prépareront des solutions de transport, de conservation, d’entreposage et signeront des contrats avec des partenaires.

En particulier, le MARD encourage le transport par le biais de la poste. Ce type de transport directement des cultures aux points de vente contribuera à minimiser  les risques sanitaires.


Les supermarchés soutiennent Bac Giang
dans la vente de produits agricoles


La sarl de la vente au détail BRG a commencé le 9 juin la vente de produits agricoles en faveur des paysans de la province septentrionale de Bac Giang. Selon les prévisions, la première semaine, tous les magasins du système BRGMart commercialiseront environ 150 tonnes de produits tels que litchis, pastèques, concombres, ananas… Outre la vente directe aux supermarchés, BRG accélère également la vente en ligne via l’application BRG Shopping.

Plus tôt, le groupe thaïlandais Central Retail a mis en vente des litchis de Bac Giang dans ses supermarchés Big C et GO. Selon un rapport du Comité populaire de Bac Giang, au cours de la campagne 2021, la province compte 28.100 hectares de vergers de litchi, avec une production estimée à 180.000 tonnes, soit une hausse de 15.000 tonnes par rapport à l'année précédente. L'un des débouchés traditionnels du litchi de Bac Giang est la Chine. Cependant, dans le contexte de situation épidémique complexe, les commerçants chinois n’ont pas pu venir à Bac Giang.


La province de Bac Giang a créé deux groupes pour soutenir l'exportation du litchi aux portes frontalières des provinces de Lào Cai et Lang Son. Ces groupes sont chargés de régler sur place les difficultés et les obstacles qui se posent lors du transport, de la circulation et de l'exportation du litchi à travers les portes frontalières.


Phuong Mai/CVN

* Article publié dans le cadre de la mise en œuvre de l'arrêté gouvernemental  N°84 daté du 29 mai 2020 sur les mesures à remédier aux difficultés dans la production et les affaires commerciales, à doper le déblocage des investissements publics et à assurer la sécurité sociale dans le contexte de la pandémie de COVID-19.
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le bánh chưng gù, une spécialité des Tày dans le district de Van Bàn

Cinq Parcs nationaux du Vietnam Le Vietnam n'est pas seulement célèbre pour ses plages classées parmi les plus belles destinations insulaires du monde, son réseau de Parcs nationaux impressionne aussi fortement de nombreux visiteurs.