30/03/2019 00:07
Les rapports sur l'amélioration de l’efficacité du transport routier et sur la stratégie de développement durable du transport fluvial intérieur du Vietnam a été rendu public jeudi 28 mars à Hanoï.
>>Transports: réduire les frais de logistique pour augmenter la compétitivité
>>La Banque mondiale coopère avec Binh Duong dans divers domaines
>>Cent millions de dollars pour le développement du centre urbaine 

Séance de présentation du rapport sur le transport routier, le 28 mars à Hanoï.
Photo: Thanh Tuê/CVN

Les rapports sur l'amélioration de l’efficacité du transport routierest et et sur la stratégie de développement durable du transport fluvial intérieur du Vietnam ont été réalisés par le ministère des Transports et des Communications et la Banque mondiale (BM). D’après la BM, le Vietnam est l'une des économies les plus ouvertes au monde, avec un ratio échanges commerciaux/Produit intérieur brut (PIB) supérieur à 200%. Alors que les tarifs sur le commerce international ont été fortement réduits et les coûts de fabrication ont augmenté, la compétitivité des exportations vietnamiennes est de plus en plus tributaire de facteurs tels que la qualité, la productivité, l’efficacité des chaînes d’approvisionnement, et en particulier la réduction des coûts de transport et de logistique.

Dans le même temps, la classe moyenne vietnamienne est en expansion et sa consommation augmente, en particulier dans les zones à forte urbanisation, et continuera à exiger une circulation toujours plus importante des marchandises.

Depuis 2000, le volume de trafic en tonnes-km de fret a augmenté à un taux annuel de près de 10%, bien plus rapide que le PIB, qui a augmenté à un taux moyen de 6,4% par an. Cette croissance rapide du trafic, qui résulte de la croissance économique du Vietnam, exerce également une forte pression pour développer et maintenir des infrastructures de qualité et pour répondre à la demande croissante et sophistiquée de services de transport et de logistique fiables.

------------------------------------
Trois facteurs pour assurer des transports
et une logistique efficaces et fiables
--------------------
 
Afin d’assurer des transports et une logistique efficaces et fiables, conformément à un modèle de croissance économique actuel et futur, la BM souhaite examiner trois  facteurs: un développement notable des infrastructures de base; une amélioration des services de transport et de logistique efficaces et fiables; et un réseau multimodal pour une réduction des coûts de transport.

Développer le réseau routier

Cérémonie de remise des rapports concernant les transports routier et fluvial intérieur du Vietnam. Photo: Thanh Tuê/CVN

D’après le directeur national de la BM au Vietnam, Ousman Dione, la connectivité interurbaine a été relativement modeste. Par exemple, au cours de la période 2000-2016, la longueur des infrastructures de transport nationales, des Nationales et des voies navigables nationales a augmenté à des taux annuels modestes de 2,9% et 0,3% respectivement. Face à cette situation, le gouvernement accorde à juste titre la priorité au développement de l’autoroute Nord - Sud afin de combler cette lacune.

Le réseau de voies navigables intérieures, qui joue un rôle essentiel et supporte un volume de trafic important, représentant près de 20% du total des tonnes de fret en 2016, a gravement été sous-investi. "Selon notre examen, le secteur des voies navigables intérieures n'a reçu que 2 à 3% du budget annuel du secteur des transports pour la période 2011-2015, mais n'a diminué que de 1,2% comme prévu pour la période 2016-2020", informe Ousman Dione. Ainsi, "il est nécessaire de mobiliser la participation du secteur privé dans le développement des infrastructures de base", souligne-t-il.

Concernant le développement des services de transport et de logistique de manière efficace et fiable, le directeur national de la BM au Vietnam souligne que le gouvernement doit créer un environnement favorable au développement du secteur privé. Cela permettra d’améliorer leurs normes des services de transport et de logistique tout en réduisant les coûts logistiques.

Pour sa part, Yin Yin Lam, spécialiste chargés des transports et des communications de la BM, a souligné l’importance de la logistique pour la croissance économique du Vietnam. Pour l’heure, le transport routier représente environ 77% du transport total de marchandises au Vietnam. Les frais de logistique représentent près de 21% du PIB national, un niveau bien supérieur à presque tous les autres pays membres de l’ASEAN (Association des nations de l’Asie du Sud-Est). Cela affecte naturellement la compétitivité des produits vietnamiens.

Face à cette situation, Yin Yin Lam a recommandé au Vietnam d'investir dans des infrastructures pour réduire les embouteillages, favoriser le transport des conteneurs, accélérer le développement du transport côtier, intégrer les centres logistiques ainsi que les centres urbains dans les plans d’aménagement des ports à conteneurs. Yin Yin Lam a également conseillé au Vietnam de moderniser ses moyens de transport et d’encourager le secteur privé à investir dans le développement des ports.

Le ministre des Transports et des Communications, Nguyên Van Thê, a déclaré qu’en se basant sur les recommandations de la BM, son ministère rechercherait des solutions pour réduire les frais de logistique, multiplier les investissements dans le transport fluvial intérieur afin de doper l’essor de cette branche dans les temps à venir.

En ce qui concerne un réseau multimodal pour une réduction des coûts de transport et une durabilité notable, Ousman Dione révèle que la multi-modalité des transports contribuerait à réduire les émissions de gaz à effet de serre au niveau national. Ces 25 dernières années, la BM a consacré 3,8 milliards de dollars au développement des transports et des communications du Vietnam.

Câm Sa - Thu Trang/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le ravioli du village de Kênh, une saveur naturelle

Le tourisme vietnamien sera présenté en Chine en mai Le programme de présentation du tourisme vietnamien en Chine constitue le point d’orgue des activités la branche touristique dans les temps à venir. Cette information a été donnée par le porte-parole du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme, Nguyên Thai Binh, lors d’une conférence de presse périodique de ce ministère tenue le 17 avril à Hanoï.