25/12/2018 17:48
Selon l’Administration nationale du tourisme, chaque année, le Vietnam accueille près de 500 bateaux de croisière avec environ 300.000 visiteurs dont près un tiers sont venus à Dà Nang. Pourtant, si on compare le nombre de croisiéristes à Dà Nang avec celui de 4,2 millions de croisiéristes en Asie, ce chiffre est bien modeste.
>>Dà Nang exhortée à développer plus rapidement et vigoureusement
>>Environ 3.500 passagers du navire World Dream à Dà Nang et Ha Long

Le port de Tiên Sa à Dà Nang. Photo: CTT/CVN

Kamal Ahmed, un responsable de la société d’ingénierie et de développement de ports NV Terminals a dit: "Dà Nang est l’un des lieux riches de potentiels dans le tourisme de croisière grâce à ses infrastructures portuaires. Mais, le Vietnam et Dà Nang en particulier doivent investir davantage dans ce secteur dans le contexte où les pays en Asie du Sud-Est développent fortement ce type touristique".

Selon Ly Dac Nam, directeur de Khang Huy Holiday, il est indispensable pour le Vietnam et Dà Nang de construire des ports spécifiques pour accueillir davantage les navires de croisière. Pour l’heure, pour accueillir ces navires, Dà Nang doit recourir au port de marchandises de Tiên Sa, ce causant des difficultés dans l’organisation des circuits touristiques et aussi la présentation des destinations et produits touristiques locaux.

Ha Bich Liên, conseillère de Royal Carribean International a exprimé: "Les touristes n’ont que de 9 à 11 heures sur la terre ferme. Alors, ils veulent découvrir des produits et services touristiques différents de ceux proposés dans le navire".

D’après Nguyên Xuân Binh, directeur adjoint du Service municipal de tourisme de Dà Nang, les divertissements et les courts circuits de découverte de la vie des habitants locaux fascinent les croisiéristes tandis que les centres d’achat sont aussi une destination satisfaisante pour eux.

Pour l’heure, la plus grande question qui se pose pour le tourisme de croisière est le manquement des ports maritimes dotés suffisamment des infrastructures portuaires. Ainsi, l’investissement en la matière est nécessaire. Il faut avoir une stratégie concrète et détaillée. En outre, il faut élaborer la planification des ports en activités comme le port de Chân Mây à Thua Thiên-Huê et le port de Tiên Sa à Dà Nang.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le pont Long Biên, un des monuments historiques inoubliables de Hanoï.