16/01/2020 21:57
En 2019, près 4.000 catastrophes et incidents ont été enregistrés, soit une augmentation de 57,9% par rapport à l'année précédente, a-t-on appris d’une réunion organisée jeudi 15 janvier à Hanoï par le Comité national de résilience aux catastrophes naturelles, aux incidents, de recherche et de sauvetage.

>>Le Vietnam se prépare à l’arrivée du typhon Phanfone
>>Exercice conjoint de recherche et de sauvetage entre le Vietnam et le Cambodge
 

Les catastrophes naturelles deviennent de plus en plus anormales et extrêmes en termes de fréquence et de gravité, affectant la vie des habitants.
Photo : VNA/CVN


Selon un rapport présenté lors de la réunion du Comité national de résilience aux catastrophes naturelles, aux incidents, de recherche et de sauvetage, le Comité national a mobilisé plus de 207.000 personnes, plus de 7.000 moyens pour les opérations de recherche et de sauvetage, sauvant plus de 5.000 personnes et aidant 252 véhicules. Près de 2,4 millions personnes en opération en mer ont été informés des catastrophes naturelles.

Prenant la parole, le vice-Premier ministre Trinh Dinh Dung, président du Comité national, a tenu en haute estime les efforts des ministères et secteurs dans ce travail. Il a noté qu’en 2020, les événements météorologiques au Vietnam deviendraient plus graves et fréquents

Le manque d'équipements a entravé les interventions en cas d'incident et de catastrophes, a estimé M. Dung, soulignant la nécessité de renforcer les alertes précoces, les évacuations en cas de catastrophes, les opérations de recherche et de sauvetage et des premiers secours.

Il a demandé le renforcement des investissements dans le travail de prévisions, l’installation d’équipements, les opérations de recherche et de sauvetage… pour réduire au maximum les conséquences.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite culturelle pour les diplomates à Hanoï

Le Vietnam compte faire du tourisme le fer de lance de son économie d’ici 2030 Le Vietnam se fixe pour objectif de faire du tourisme le fer de lance de son économie d’ici 2030, pour un développement durable, aidant le pays à figurer parmi les 30 premiers du monde en termes de compétitivité touristique, selon une stratégie de développement touristique d'ici 2030 récemment approuvée par le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc.