12/05/2021 21:28
L’épidémie survenue à n’importe où reste toujours dangereuse mais les endroits les plus contaminants sont les hôpitaux et usines, en particulier les usines implantées dans les zones industrielles. Les autorités locales doivent s'efforcer de la contenir pour éviter une propagation dans les parcs industriels.
>>Vingt-deux nouveaux cas signalés au Vietnam
>>Hô Chi Minh-Ville active au plus haut niveau son plan anti-COVID-19

Réunion virtuelle sur la prévention et le contrôle du COVID-19 tenue le 12 mai.
Photo : VNA/CVN

Selon le vice-Premier ministre Vu Duc Dam, chef du Comité de pilotage national sur la prévention et le contrôle du COVID-19, lors d’une réunion virtuelle tenue le 12 mai à Hanoï, réunissant des représentants des provinces septentrionale de Bac Ninh, de Bac Giang et de la ville de Dà Nang au Centre, le pays recense 369 parcs industriels concentrés, une trentaine de zones industrielles frontières et zones franches embauchant 3,8 millions de travailleurs et près de 700 complexes industriels embauchant 600.000 salariés.

Le Comité de pilotage national a rappelé à plusieurs reprises la mise en œuvre stricte des mesures de prévention et de contrôle de l’épidémie dans ces zones.

Le vice-Premier ministre a suggéré non seulement à Bac Ninh, Bac Giang, Dà Nang mais aussi à toutes les autres localités du pays de guider leurs entreprises, usines et zones industrielles à mettre à jour les normes d’auto-évaluation périodique en matière de prévention et de contrôle des épidémies sur le site Web de la Carte de la coexistence sûre avec l'épidémie de COVID-19 à l’adresse https://antoancovid.vn.

Le ministère de l'Industrie et du Commerce a demandé aux localités de continuer l’application stricte des mesures préventives. Si l’épidémie se déclare dans les zones industrielles, elle peut perturber la production et les chaînes d'approvisionnement, affectant négativement l'économie nationale, a estimé le ministère.

Nouvelles technologies de test et de tests rapides

Le vice-Premier ministre a vivement apprécié l’application par Bac Ninh, Bac Giang, Dà Nang, Hanoï de nouvelles technologies de test et de tests rapides pour assurer le dépistage du coronavirus dans les plus brefs délais.

Il a demandé au ministère de la Santé d'accélérer la délivrance de licences pour de nouvelles technologies de test de dépistage plus rapides, moins chères ainsi que d'avoir des instructions spécifiques pour les localités concernant l'utilisation combinée de différents types de tests dans chaque situation épidémique et dans différents zones de risque.

Les zones de quarantaine concentrées doivent être mieux préparées pour éviter la contamination croisée si tous les ouvrier d’une usine doivent sont mis en quarantaine et la peur excessive conduisant à une stagnation de la production, a noté Vu Duc Dam.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

À la découverte de la mangrove de Dông Rui Grâce aux efforts conjugués des autorités et des populations locales, Dông Rui est aujourd’hui la plus belle et la plus vieille mangrove primitive du Nord du Vietnam. Située dans le district de Tiên Yên, province de Quang Ninh, elle est le meilleur rempart contre l’érosion marine et une extraordinaire source de vie pour les habitants.