07/10/2017 15:30
En raison du manque de capital et d'expériences, la plupart des entreprises vietnamiennes rencontrent des difficultés dans les chaînes d’approvisionnement nationales et mondiales. Le gouvernement, les ministères, les branches et les localités déploient des mesures pour leur faciliter la tâche.
>>Renforcer la compétitivité des exportations vers l’ASEAN
>>Renforcement des capacités des chaînes d’approvisionnement au sein de l’ASEAN
>>Un label agroalimentaire, une nécessité pour rassurer les consommateurs

Colloque sur les «Politiques de soutien aux entreprises vietnamiennes à participer à la chaîne d’approvisionnement pendant la période d'intégration», le 6 octobre à Hanoï.
Photo : Hai Vu/CVN

«La chaîne d’approvisionnement joue un rôle important dans le développement économique. Le gouvernement a demandé aux ministères, branches et localités d’élaborer des politiques et de mener des activités d'appui aux entreprises qui veulent l’intégrer», a informé le vice-ministre de l’Industrie et du Commerce, Dô Thang Hai, lors du colloque «Politiques de soutien aux entreprises vietnamiennes à participer à la chaîne d’approvisionnement pendant la période d'intégration», organisé vendredi 6 octobre à Hanoï.

Le ministère a proposé au gouvernement d’établir des projets et programmes pour l’élargissement des débouchés. Selon le projet de développement du marché domestique lié à la campagne «Les Vietnamiens consomment vietnamien», jusqu’en 2020, toutes les villes et provinces du pays devront installer des points de vente avec l’enseigne «Fier des produits vietnamiens».

«Plus de 90% des entreprises vietnamiennes sont des PME. Elles doivent faire face à des difficultés en termes de fonds, de technologies et de réseau de distribution», a expliqué M. Thang Hai. 

À cette occasion, les participants ont partagé des informations concernant la distribution des produits et des expériences dans l’élargissement des débouchés.

Selon les experts, il est nécessaire d'avoir des politiques de soutien aux entreprises, de réformer les formalités administratives en vue d’encourager toutes les composantes économiques à intégrer les chaînes d’approvisionnement.

Des certificats nécessaires

Pour devenir fournisseur d’un supermarché, le producteur doit présenter des certificats sur la qualité et l’origine de ses produits.

Un rayon de légumes dans un supermarché Co.op mart à Hô Chi Minh-Ville.
Photo : Thanh Vu/VNA/CVN

«Nous sommes distributeur. Pour protéger nos consommateurs, nous devons demander aux fournisseurs de montrer des certificats sur l’origine et la qualité de leurs marchandises. Beaucoup ne peuvent le faire», a insisté Lê Thi Mai Linh, vice-présidente de Central Groupe Vietnam. C’est pourquoi, selon Mme Mai Linh, pour créer une chaîne d’approvisionnent durable, outre la coopération étroite entre les différentes parties prenantes, les autorités doivent aussi aider les producteurs à accomplir les formalités nécessaires.

Selon  Nguyên Thi Lan Huong, directrice de la coopérative Phú Cuong, membre de l’Association des marchés du Vietnam, la plupart des habitants préfèrent les marchés traditionnels. Pourtant, le gouvernement donne la priorité aux politiques d’encouragement à la distribution de marchandises dans les supermarchés. «Je pense qu’il faut soutenir aussi les entreprises dans l’accès aux marchés traditionnels, surtout en zone rurale», a-t-il estimé.

Hai Vu/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

Festival de couleurs dans la vallée des fleurs de Bac Hà La vallée des fleurs de Bac Hà située dans le hameau de San Bay, district de Bac Hà, province de Lào Cai (Nord-Ouest) est considérée comme une des destinations les plus attrayantes de la région.